Makie Namiki : Setsugekka, lune neige et fleurs

plumeetbille
Bleu Mers du Sud
Bleu Mers du Sud
Messages : 58
Enregistré le : 09 sept. 2010 13:15

Makie Namiki : Setsugekka, lune neige et fleurs

Message par plumeetbille » 09 sept. 2010 13:19

L'année dernière ,lors de la sortie de la série limitée 2009 "Ours polaire",il était évident qu'il se passait quelque chose de bouleversant chez Namiki.
Une petite révolution esthétique, un retour à l'origine de cet art.

L"arrivée de nouveaux laqueurs souhaitant se rapprocher au plus près des maîtres de la peinture japonaise la plus authentique était déjà visible à travers le Yukari "Tsubame" (hirondelles,selon Ogata Korin )..
Dans les périodes de doutes sur le futur,on est souvent tenté de chercher dans l'histoire ,le fil de liaison entre un passé parfois terrible,mais connu et un futur aux contours encore mal dessinés ,l'inconnu d'un lendemain dont on ne sait encore s'il sera gracieux ou funeste.
Lorsque le Japon fit éclater ses structures féodales en 1868 et face aux mêmes enjeux ,le peuple d'Edo avait choisi d'apaiser son angoisse dans le plaisir et le théatre.

Un siècle et demi plus tard,c'est la nostalgie d'un monde bien plus ancien, raffiné ,mais vif,poétique ,viril et amoureux, qui transparait dans cette recherche.
Il semblerait bien qu'il y ait un message à travers le thème choisi ,puisque "setsugekka" nous ramène à la sublime Sei Shonagon ,mais aussi à ce que le Japon possède de plus authentique,c'est à dire sa langue.
Mais en même temps,l'influence de la Chine des Tang ne peut -être soustraite du Heian ,sans laquelle cette période serait incompréhensible.
C'est le chant de Bo Juyi,qui nous le rappelle : "Que ce soit neige ,lune ou fleur ,c'est toujours à toi,que je pense ".
Le poète nous ramène à une vérité fondamentale ,expérimentée par chacun ,donc universelle : "une vie sans amour ne saurait être accomplie".
Nous voici donc encore plus loin dans l'imaginaire chevaleresque d'un Japon inatteignable autrement que par le rêve et l'art.
C'est ce que nous propose Namiki à travers cette oeuvre d'art difficile, mais enthousiasmante.

Déormais ,chez Namiki ,rien ne sera plus jamais comme avant ,parceque "avant",ça avait toujours été comme ça !
Merci à Kawaguchi Michifumi de nous l'avoir rappelé.

jpeg
Membre fondateur
Membre fondateur
Messages : 2575
Enregistré le : 23 oct. 2008 11:12

Re: Makie Namiki : Setsugekka, lune neige et fleurs

Message par jpeg » 09 sept. 2010 13:24

Monsieur Sinno, très heureux de lire ici le vrai connaisseur des choses du Japon que vous êtes. Pourquoi ne nous parleriez-vous pas régulièrement des maki-e en général et des Namiki en particulier ? Nous serions beaucoup ici à vous lire avec intérêt.

En attendant, y aurait-il moyen que vous nous montriez des photos des dernières créations de Namiki dont vous parlez ?

Jimmy

plumeetbille
Bleu Mers du Sud
Bleu Mers du Sud
Messages : 58
Enregistré le : 09 sept. 2010 13:15

Re: Makie Namiki : Setsugekka, lune neige et fleurs

Message par plumeetbille » 09 sept. 2010 13:39

Bonsoir Jimmy,
merci beaucoup pour ces compliments.
J'avais envie de donner mon sentiment sur l'évolution des décors maki-é représentés sur les stylos en laque,car je suis touché par la révolution esthétique en cours chez Namiki avec une nouvelle génération d'artistes,qui vont chercher dans ce que le Japon a de plus vrai ,la source d'une nouvelle inspiration.
A l'origine de toute chose ,il y a le verbe et si on veut bien prendre la peine de considérer ces oeuvres non seulement comme une peinture,mais aussi comme un poème on entre dans l'espace du merveilleux,voir même de l'amour,ainsi que l'illustrent les quelques vers empruntés à Bo Juyi ,que je dédie à Gilda ,ma muse.
C'est bien volontiers ,que je vous enverrai un document composé à partir d'une bien vilaine photo et que la muse en question a su mettre en valeur à partir de rien.
J'espère avoir le plaisir de vous voir à notre expo Namiki les 21 et 22 Septembre.
A bientôt.
Jamil Sinno

Avatar du membre
loic
Membre fondateur
Membre fondateur
Messages : 596
Enregistré le : 21 oct. 2008 15:23

Re: Makie Namiki : Setsugekka, lune neige et fleurs

Message par loic » 10 sept. 2010 06:03

Bonjour Monsieur Sinno,

Heureux de vous lire ici !

J'ai lu votre texte avec beaucoup d'intérêt. Vous évoquez "une révolution" chez Namiki. Il semble donc que les modèles (futurs ou présents ?) s'inscrivent dans une nouvelle démarche d'art très épuré, qui remonte à la pure tradition japonaise ?

Parmi les modèles les plus récents, si vous deviez n'en citer qu'un qui retrace cette perspective d'évolution, lequel choisiriez-vous ?

plumeetbille
Bleu Mers du Sud
Bleu Mers du Sud
Messages : 58
Enregistré le : 09 sept. 2010 13:15

Re: Makie Namiki : Setsugekka, lune neige et fleurs

Message par plumeetbille » 10 sept. 2010 06:50

Bonjour Loic,
les thèmes du monde flottant Ukiyo-e sont faciles à aimer ,car influencés par la perspective occidentale ou l'art chinois du portrait et du paysage,ils offrent des représentations réalistes ou naturalistes,que l'oeil fait immédiatement sienne.
Cependant ,pour un japonais qui possède sa culture,il s'agit de l'expression même du vulgaire et il voit avec horreur ,que c'est tout ce que l'Occident retient de sa civilisation.
Il en conclut que les occidentaux sont des barbares indécrottables.
Conséquence commerciale,les japonais proposent des produits ,que les occidentaux sont susceptibles d'acheter ,donc qui leur plaisent.
Dans la peinture traditionnelle japonaise ,l' "Art national" ,comme ils l'appellent ,car chargé de connotations politiques et esthétiques bien précises,on va vers le plus pur c'est à dire l'abstraction,l'inexistence,l'impersonnel ,l'insipide et le vide.Un beau voyage pour eux ,mais pas du tout à notre goût !Comme je vous l'ai dit précédemment ,l'arrivée de nouveaux laqueurs chez Namiki est l'occasion de voir coexister des thèmes familiers comme les "fleurs et oiseaux "d'inspiration chinoise ,donc étrangère,par ex ,avec des images bien plus anciennes venues du coeur du Japon.,Car les laqueurs ne sont pas des "créateurs",ils s'inspirent largement d'oeuvres puisées dans le patrimoine du pays.Sans le savoir notre oeil "fait le grand écart"entre des oeuvres que les siècles séparent.Pour vous en convaincre,sans s'alourdir d'érudition,regardez le catalogue : chaque fois que vous ne comprenez pas ce que vous voyez,c'est que vous avez glissé de 2 siècles !
Faites l'expérience et on en reparle.
Amicalement .

FredleK
Asa Gao
Asa Gao
Messages : 83
Enregistré le : 21 janv. 2009 23:21

Re: Makie Namiki : Setsugekka, lune neige et fleurs

Message par FredleK » 10 sept. 2010 08:26

Bonjour,

Merci pour ces interventions très intéressantes.

Il me semble cependant que la grande connaissance que vous avez du sujet ne profite pas assez au profane que je suis, surtout avec des arguments comme « quand vous ne comprenez rien c'est que c'est trop bien pour vous ».

J'exagère, car ce n'est pas tout à fait ce que vous avez écrit, mais cela m'a choqué.

De plus, le Japon ne s'est quand même pas fait tout seul, et l'influence chinoise est historique.

S'agissant de nos objets préférés, les stylos, l'influence occidentale est aussi bien présente, et je ne vois pas bien la pertinence de la course à la pureté.

Cordialement,

Boris
Bleu Mers du Sud
Bleu Mers du Sud
Messages : 62
Enregistré le : 12 nov. 2009 23:06

Re: Makie Namiki : Setsugekka, lune neige et fleurs

Message par Boris » 10 sept. 2010 08:45

Des exemples concrets de modèles aideraient beaucoup à la compréhension il est vrai...

Avatar du membre
loic
Membre fondateur
Membre fondateur
Messages : 596
Enregistré le : 21 oct. 2008 15:23

Re: Makie Namiki : Setsugekka, lune neige et fleurs

Message par loic » 10 sept. 2010 08:58

Oui je rejoins Boris : il faut vraiment pouvoir illustrer avec des exemples concrets pour voir comment cela se traduit au niveau de la réalisation technique et esthétique.

Moi aussi je suis loin de tout comprendre, c'est sûrement trop bien pour moi mais ce qui me plaît beaucoup dans ces réalisations, c'est que l'émotion est toujours présente, que l'on comprenne ou non. En fait, cette petite phrase "provoc" est j'imagine à prendre au second degré ;) et s'agit-il d'une compréhension esthétique ou technique ou des deux ?

Donc je dirais aussi "moins on comprend, plus on ressent, et plus on peut apprécier la pleinitude et la magie du travail artistique" ? Même si aussi, la compréhension de ce qu'est la technique makie permet, je pense, d'avoir un regard qui alimente à nouveau l'intérêt.

jpeg
Membre fondateur
Membre fondateur
Messages : 2575
Enregistré le : 23 oct. 2008 11:12

Re: Makie Namiki : Setsugekka, lune neige et fleurs

Message par jpeg » 10 sept. 2010 09:42

Il est un peu difficile de demander à l'amateur occidental d'avoir une connaissance profonde de l'art japonais. Cela s'apprend lentement. Un guide léger à qui on demandera d'abord d'ouvrir des pistes sera le bienvenu ! Si un Occidental d'aujourd'hui est évidemment capable d'identifier immédiatement des éléments très anciens de sa culture qu'un spectateur d'une autre culture ne comprendra pas (la manière dont mes amis japonais voient l'art français m'amuse beaucoup), cet Occidental sera la plupart du temps par contre incapable de "lire" une peinture de la Renaissance qui est pourtant en principe beaucoup plus proche de lui ne ne le sont les arts d'Extrême-Orient, d'en lire les symboles, de comprendre le sens des couleurs, le sens de la composition, la manière dont elle était vue, j'en passe. Un infime minorité de gens savent faire cela, qui s'apprend aussi lentement.

Il me semble qu'il y a une différence évidente entre les arts chinois et japonais et nous, c'est un rapport totalement différent à la tradition et à la nouveauté. Il n'y a (ou il n'y avait, je ne sais pas) certainement pas là-bas ce besoin incessant de changement et de rupture que nous avons connu.

La question de Loïc n'était pas dénuée d'intérêt. Pour beaucoup d'entre nous qui commençons seulement à entrevoir ce qu'est cet art décoratif, qui voyons peu de ces objets dans le monde réel, nous ne pouvons que difficilement comprendre ce qu'est la rupture dont vous parlez. Quel dommage que je ne puisse être à Paris pour votre exposition !

Jimmy

plumeetbille
Bleu Mers du Sud
Bleu Mers du Sud
Messages : 58
Enregistré le : 09 sept. 2010 13:15

Re: Makie Namiki : Setsugekka, lune neige et fleurs

Message par plumeetbille » 10 sept. 2010 10:31

Bonjour,
bien sûr ,que la question de Loic n'était pas dénuée d'intérêt !Mais comme il apportait lui-même ,à mon avis,la bonne réponse,je n'ai pas cru devoir la commenter.
En effet,tout ceci doit d'abord être vu avec le coeur,l'érudition est secondaire.
Ceci dit ,si vous faites un saut sur mon site www.plumeetbille.com,cliquez sur le doux visage de l'ikebana-shi,pour voir apparaître la rubrique "Evenement",puis tout en bas pour la présentation de l'Ours Polaire ,édition limitée Namiki 2009,j'avais écris un premier commentairetrès imparfait, sur ce virage esthétique du fabricant japonais,qu'il confirme en 2010. Juste avant, une belle représentation de la sublime Sei Shonagon rédigeant ses" contes de l'oreiller".
En voyant ceci vous saisirez ce que ces artistes anciens voulaient dire par pureté impersonnelle : ce qui compte c'est ce qui est "moralement parfait",comme me l'avait patiemment expliqué en son temps Tanaka Shingai,afin de combler mon immense ignorance.
"Saisir la grande idée".
A bientôt.

plumeetbille
Bleu Mers du Sud
Bleu Mers du Sud
Messages : 58
Enregistré le : 09 sept. 2010 13:15

Re: Makie Namiki : Setsugekka, lune neige et fleurs

Message par plumeetbille » 10 sept. 2010 10:44


plumeetbille
Bleu Mers du Sud
Bleu Mers du Sud
Messages : 58
Enregistré le : 09 sept. 2010 13:15

Re: Makie Namiki : Setsugekka, lune neige et fleurs

Message par plumeetbille » 13 sept. 2010 06:01

Bonjour,

pour ceux ,qui sont un peu restés sur leur faim,voici quelques photos destinées à illustre les différences immédiates entre le style Ukyo-e,le monde flottant de la période d'Edo,tellement proche de nous depuis que le "japonisme" des Goncourt et autres Louis Gonse les ont popularisés dans notre espace de représentations mentales sur l'Asie,au point qu'elles ont insensiblement occulté ,à nos yeux;une large part de la sensibilité japonaise,qui se partage entre la tradition historique reliée aux origines,le monde des dieux et forces de la nature ,les Kamis,paganisme et cosmogonie destinées à expliquer les origines de la création ("d'ou- venons -nous ?" ) et les influences spirituelles étrangères venues du continent par la Corée ,le Chine et le sous-continent indien,essentiellement des différents bouddhismes,du taoisme et du confucianisme religieux.Toutes les religions non iconoclastes cherchent à illustrer leur foi afin de permettre aux adeptes de s'identifier à la divinité,ou à la contempler .De cet art religieux on trouve quelques traces chez Namiki ou Pilot.

Image

En ce qui concerne notre sujet proprement dit ,à savoir notre capacité à identifier ce qui est issu de l'art de l'estampe du 19 eme siècle,le monde flottant Ukiyo-e ,chez Namiki,voici une photo représentant une belle courtisane sans doute inspirée d'un modèle d'Utamaro,le peintre des bijinga.Il s'agit d'un portrait naturaliste,quoique idéalisé,,qui cherche à coller au plus près des sentiments que veut nous inspirer l'artiste : la beauté féminine et la sensualité.

Image

Si on le compare avec le Tsubame Namiki ,probablement inspiré d'Ogata Korin,dont une autre photo montre la transposition sur un inro du laqueur Moei et lui aussi accompagné d'une référence au poème de Bo Juyi,comme le Setsugekka,(donc on est sur la bonne piste),on remarque une stylisation du trait ,comme si on cherchait le moins d'effet possible,quitte à s'éloigner de la nature.Il ne s'agit donc pas d'une hirondelle,mais de "l'idée" d'une hirondelle' !

Image

C'est ce que je voulais exprimer par "recherche de la pureté",car rien n'est plus pur qu'une idée,non ?
Ceci sans considérer la nature des techniques employées,qui sont évidement à l'avantage du Tsubame.
J'ai essayé d'être bref ,ce qui est difficile,mais complet.

Image

jpeg
Membre fondateur
Membre fondateur
Messages : 2575
Enregistré le : 23 oct. 2008 11:12

Re: Makie Namiki : Setsugekka, lune neige et fleurs

Message par jpeg » 13 sept. 2010 09:53

Jamil, soyez remercié pour vos messages et l'effort que vous faites. Ce qui nous manque, ce ne sont pas tant d'abord des notes ou des explications sur les techniques, que, comme vous l'avez justement souligné une fois, de bonnes lectures apporteront.

Il est difficile d'apprécier d'abord "avec le coeur". Je crois que dans ce domaine totalement ou partiellement étranger à beaucoup, il faut d'abord en passer par la culture et la raison pour trouver ensuite le chemin de l'émotion.

Une chose difficile pour qui est habitué à une représentation "réaliste", photographique du monde, c'est justement cette représentation de l'idée, qui ne s'encombre pas de réalisme et que nous percevons naturellement comme naïve ou manquant de savoir-faire. Lorsqu'on a accepté cela, quelque chose commence à s'ouvrir... qui n'est que le début du chemin.

Ces motifs religieux ou païens sont-ils très présents dans les oeuvres des laqueurs de Namiki ? Quels sont les sujets qu'ils aimaient d'abord à traiter ?

Jimmy

plumeetbille
Bleu Mers du Sud
Bleu Mers du Sud
Messages : 58
Enregistré le : 09 sept. 2010 13:15

Re: Makie Namiki : Setsugekka, lune neige et fleurs

Message par plumeetbille » 13 sept. 2010 10:34

Bonjour Jimmy,
merci beaucoup pour ces éloges,mais je ne fais que transcrire,ce que je ressens lorsque je vois des motifs,qui à l'instar des vitraux dans une cathédrale sont un chemin de significations,qui parlent à l'esprit et au coeur de l'homme :" Shin "comme disent les japonais.
Un stylo Namiki ,avant de le voir comme une oeuvre d'art ,ce qu'il est ,je le vois comme une histoire,que me raconte un inconnu,qui veut me faire passer une émotion à partager.Pour cela,un travail personnel est nécessaire.Je suis tombé sous le charme de l'Asie depuis plus de 30 ans et cette émotion sans cesse renouvelée par la recherche et l'expérience,j'essayerai de vous en communiquer,sur ce terrain précis,quelques rudiments,car plus on en apprends et moins on a l'impression de savoir,car il s'agit à la fois d'émotions simples et d'idées complexes.
Pour revenir précisément à votre question ,aucun des thèmes illustrés par les laqueurs de Namiki n'est exempte de signification,parfois triviales ,historiques ou symboliques et souvent toutes à la fois.L'humour aussi.Car les laqueurs ne sont pas des créateurs et ils puisent dans le patrimoine japonais : paravents,estampes,inro,peintures etc des références à adapter sur leur travail.C'est pour ça que j'ai associé l'inro de Moei ,aux deux hirondelles,avec le travail du Tsubame,afin de lancer un pont entre des artistes inconnus en Europe du grand public ,mais celebrissimes au Japon.Mais tout cela demande du temps...

plumeetbille
Bleu Mers du Sud
Bleu Mers du Sud
Messages : 58
Enregistré le : 09 sept. 2010 13:15

Re: Makie Namiki : Setsugekka, lune neige et fleurs

Message par plumeetbille » 22 sept. 2010 17:27

Image

Voici enfin la photo du Setsugekka. Je ne la commenterai pas du point de vue technique,car je suis comme vous ,je n'ai pas encore eu ce stylo en main et je ne souhaite pas m'égarer ni égarer personne,je suis seulement sensible au bel effet des à plats d'argent,gin,sur le capuchon et la base du stylo,destinés à souligner en ton sur ton la chute des flocons de neige,par contraste avec la luminosité des fleurs de cerisier,probablement en relief ,taka maki-é, la lune évoquée dans le poème de Bo Juyi est présente sous la forme stylisée,mais bien ronde d'une petite boule dargent en taka en haut à gauche.
Pour faire la liaison entre les motifs floraux du capuchon et du corps,on note un bel effet d'argent saupoudré,gin-nashiji,procédé que l'on retrouve ,mais cette fois avec de la poudre d'or,kin-nashiji à l'intérieur de la mandorle englobant la fleur de cerisier en haut à droite.
On notera les effets de contrastes entre les ors pales,jaune et "bruni "(orangé obtenu par addition d'un mélange de cuivre à la poudre d'or),du meilleur effet.
Pour le reste attendons novembre !
A bientôt.

Avatar du membre
dcx62
Prussian blue
Prussian blue
Messages : 747
Enregistré le : 06 août 2009 08:54
Localisation : Calais

Re: Makie Namiki : Setsugekka, lune neige et fleurs

Message par dcx62 » 22 sept. 2010 17:41

Un travail tout simplement magnifique !
Eric
amateur de Conway Stewart et de stylos japonais

plumeetbille
Bleu Mers du Sud
Bleu Mers du Sud
Messages : 58
Enregistré le : 09 sept. 2010 13:15

Re: Makie Namiki : Setsugekka, lune neige et fleurs

Message par plumeetbille » 12 oct. 2010 13:35

Bonjour,
il semblerait ,que la première présentation ,soit pour bientôt !.

jpeg
Membre fondateur
Membre fondateur
Messages : 2575
Enregistré le : 23 oct. 2008 11:12

Re: Makie Namiki : Setsugekka, lune neige et fleurs

Message par jpeg » 13 oct. 2010 07:05

Que c'est joli en photo. Le mélange des ors, du cuivre, de l'argent, le saupoudrage de poudre d'or, le relief qu'on devine...

Jimmy

plumeetbille
Bleu Mers du Sud
Bleu Mers du Sud
Messages : 58
Enregistré le : 09 sept. 2010 13:15

Re: Makie Namiki : Setsugekka, lune neige et fleurs

Message par plumeetbille » 13 oct. 2010 07:21

Bonjour Jimmy,
oui,il est beau en photo et superbe dans la réalité.
Comme toujours,les documents fournis par le fabricants me font douter du rôle éminent joué par les industries japonaises dans le développement de la photo numérique...
Mais c'est une critique tout à fait mineure.
A bientôt

PAY
Bleu Mers du Sud
Bleu Mers du Sud
Messages : 1
Enregistré le : 13 oct. 2010 10:47

Re: Makie Namiki : Setsugekka, lune neige et fleurs

Message par PAY » 13 oct. 2010 11:08

Tres tres beau! J'ai jamais vu ce stylo "Setsugekka" Namiki ... il existe encore? Sorti quand ... Novembre?
Merci pour ce photo ... mais il n'ya pas des photos un peu plus hautes qualites?
En fait, je suis d'accord avec plumeetbille sur ce point di photos numerique :)
a+
PAY (de New York)
(desolee pour mon ecriture mauvais en francais :oops: )
plumeetbille a écrit :Image

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 7 invités