Porte-plumes : entretien, techniques, résultats...

Tout ce qui touche à la calligraphie et au dessin à l'aide d'encres. Ecriture d'un point de vue technique.
Répondre
Avatar du membre
Shimaree
Ex animatrice
Ex animatrice
Messages : 2714
Enregistré le : 02 mai 2016 21:24
Localisation : Ile-de-France ouest
Contact :

Porte-plumes : entretien, techniques, résultats...

Message par Shimaree »

Après l'avoir laissé sommeillé près d'un an et demi dans un tiroir, je me décide enfin à exhumer un kit Herbin / Brause de calligraphie.

Première étape : insérer la plume dans le porte plume... l'intérieur de la bouche de mon porte-plume est cerclé par une bague quasi complète : elle a une encoche d'environ 1 mm de large. A l'intérieur de cette bague, il y a quatre ergots, séparés par 4 trous ; un de ces trous est en face de l'encoche du cerclage.
Est-ce que cette encoche a une fonction? quand on rentre la plume, on l'insère dans deux trous (opposés)... dont celui de l'encoche? ou pas? ou on s'en fiche? de combien est-ce qu'on la rentre?

J'ai lu récemment les conseils de Last Mohican et Hobiecat de dégraisser une plume avant de s'en servir, ou à la flamme, ou à la salive, ou au liquide vaisselle (j'ai choisi la flamme :twisted: ).

J'ai un flacon à pipette d'encre calligraphique Rohrer & Klingner. Est-ce que vous me conseillez de tremper la plume dans le flacon? l'arroser par le dessus à l'aide de la pipette? les deux?
au passage est-ce que vous avez des encres calligraphiques de prédilection?

Après s'en être servi, on rince? on laisse sécher à l'air libre? on sèche méticuleusement avec un mouchoir?

Mon premier essai (plume Brause Bandzug, 2 mm, avec réservoir) me donne un résultat surprenant : certaines lettres sont tellement encrées qu'elles ne semblent pas sèches cinq minutes après, d'autres apparaissent tracées à la plume extra-fine sous-alimentée... est-ce que c'est lié à ce type de plume? est-ce que ça peut vouloir dire que je ne l'ai pas assez brûlée? est-ce que je peux faire quelque chose pour uniformiser l'encrage?

Merci beaucoup !
Avatar du membre
jddegap
Shin-ryoku
Shin-ryoku
Messages : 3600
Enregistré le : 22 déc. 2017 17:57
Localisation : Hautes-Alpes
Contact :

Re: Porte-plumes : entretien, techniques, résultats...

Message par jddegap »

Image
Il me semble me rappeler que moon applique l'encre sur la plume avec un pinceau.
Jérôme
anneclaire
Prussian blue
Prussian blue
Messages : 667
Enregistré le : 29 janv. 2019 21:43
Localisation : Quelquepart sur le rer bêêêê
Contact :

Re: Porte-plumes : entretien, techniques, résultats...

Message par anneclaire »

Shimaree a écrit : 10 avr. 2021 18:53 J'ai lu récemment les conseils de Last Mohican et Hobiecat de dégraisser une plume avant de s'en servir, ou à la flamme, ou à la salive, ou au liquide vaisselle (j'ai choisi la flamme :twisted: ).
autre technique (vue lors de la mise en route du stylo Desiderata Pen Daedalus) frotter la plume avec un coton tige auparavant enduit de dentifrice ... avant de la rincer :o
j'ai testé, ça marche bien.

as-tu une photo pour le positionnement de la plume ?
J'étais déjà loin sur la route avant de m'apercevoir que je m'étais déjà mis en marche. Jane Austen, Pride and Prejudice
Nickko
Baystate Blue
Baystate Blue
Messages : 2646
Enregistré le : 01 août 2016 19:37
Localisation : Bruxelles
Contact :

Re: Porte-plumes : entretien, techniques, résultats...

Message par Nickko »

J'ai essayé la salive, le feu, l'alcool, finalement la salive est le plus pratique, le feu ça donne un mauvais aspect à la plume.

Moi je trampe la plume dans l'encrier, je n'ai jamais même imaginer qu'on pouvait faire autrement, du coup, je n'y ai jamais réfléchi.
Mirifix78
Baystate Blue
Baystate Blue
Messages : 1666
Enregistré le : 09 nov. 2017 18:06
Contact :

Re: Porte-plumes : entretien, techniques, résultats...

Message par Mirifix78 »

Flamber la plume ? Pourquoi pas, mais ça modifie les propriétés du métal et il deviendra mou si c'est trop longtemps. Le souci, c'est qu'il faut tremper souvent la plume dans l'encrier; Mais c'est un peu comme les pipes qu'il faut culotter : après quelque temps, l'encre s'accroche toute seule (enfin je crois)
Avatar du membre
Hobiecat
Modérateur I.B.
Modérateur I.B.
Messages : 15620
Enregistré le : 18 mai 2011 10:23
Localisation : Le Havre
Contact :

Re: Porte-plumes : entretien, techniques, résultats...

Message par Hobiecat »

Il ne faut pas chauffer la plume, juste passer la flamme pour brûler le "gras" qui évite à la plume de rouiller. Bien sûr, si on chauffe la plume, ça va modifier les caractéristiques.

Je sais que certains conseillent de culotter la plume en la trempant dans l'encre et laissant sécher.

Le choix de l'encre joue aussi : les encres très fluides fonctionnent moins bien (sauf avec un réservoir de plume). Il vaut mieux pour commencer avoir des encres plus épaisses.
Dans la vie, il faut savoir être souple !
Image
Orange = modération, Noir = sans modération.
En cas de désaccord avec la modération, veuillez avoir l'obligeance de contacter Leibniz ou PDZ.
Avatar du membre
Barcor
Midnight Blue
Midnight Blue
Messages : 560
Enregistré le : 17 juil. 2015 13:42
Localisation : Angers
Contact :

Re: Porte-plumes : entretien, techniques, résultats...

Message par Barcor »

J'ai pour habitude de tremper ma plume dans l'encrier puis ensuite de "l’essuyer" contre le bord pour enlever le surplus. Pour être plus précis dans l'encrage et éviter d'avoir trop d'encre, il vaut mieux encrer la plume avec un pinceau. Je passe aussi la plume à la flamme avant la première utilisation.

Image

J'aime moyennement la plume Sergent Major car elle est moyennement flexible et il faut la recharger assez souvent. Il est aussi possible que je ne la maitrise pas bien (je n'ai pas eu la "chance" de la travailler à l'école primaire comme certains).
-> Ecriture "normale" et rapide, comme je pourrais le faire avec un stylo plume.

Plume Brause 1 mm à reservoir. Ecriture "normale" et rapide. J'ai nettement plus d'entrainement avec ce type de plume que je pratique en amateur depuis mon adolescence. J'utilise un porte plume Blanzy n°1655 légué par ma mère qui l'avait utilisé dans sa jeunesse. Le problème est que l'encre passe par le système de fixation jusqu'à mes doigts qui mettent quelques temps à se remettre.

Comme ma mère était institutrice puis professeur des écoles, je termine ce petit texte en ronde. la vitesse d'écriture s'en ressent et sans avoir fait de brouillon, la qualité de mon français aussi.
Techniquement, je trempe ma plume dans l'encrier puis j'essuie le surplus le long du bord. J'écris ensuite un certains temps et recommence l'opération.

J'aime aussi beaucoup la Fractur mais sans guide c'est difficile d'être régulier.

Papier vergé Original Crown Mill
Encre Perle noire d'Herbin
Mirifix78
Baystate Blue
Baystate Blue
Messages : 1666
Enregistré le : 09 nov. 2017 18:06
Contact :

Re: Porte-plumes : entretien, techniques, résultats...

Message par Mirifix78 »

Oui, je vois que les enfants d'instituteurs (comme moi) ont été à la bonne école !
Avatar du membre
Shimaree
Ex animatrice
Ex animatrice
Messages : 2714
Enregistré le : 02 mai 2016 21:24
Localisation : Ile-de-France ouest
Contact :

Re: Porte-plumes : entretien, techniques, résultats...

Message par Shimaree »

Merci à chacun pour vos réponses !

Barcor : Waw ! :) :msp_love :

J'ai fait une petite photo
Image
La première ligne part complètement en cacahuète parce qu'en fait la plume est à peine tenue... donc elle est mobile et incontrôlable. :lol:
Quelque soit la plume, j'écris au grand plus un mot avec une recharge, parfois même pas !

Un zoom sur les plumes incriminées
Image
Je les ai passées lentement recto et verso au-dessus de la flamme d'une bougie.
Mais oui, elles ont été chauffées (le talon par lequel je les tenais était chaud). Je les ai fichues? :?
Avatar du membre
Parchemin52
Midnight Blue
Midnight Blue
Messages : 286
Enregistré le : 29 nov. 2019 16:13
Localisation : Maisons Alfort
Contact :

Re: Porte-plumes : entretien, techniques, résultats...

Message par Parchemin52 »

Bonjour à tous!
Pour ma part, j'utilise toutes les encres qui me tombent sous la main, tout dépend du résultat que l'on souhaite obtenir, mais en règle générale une encre basique convient très bien. Voici quatre instruments que j'affectionne particulièrement, porte plumes en os, en ébène, en argent et un Baignol et Farjon qui me rappelle l'école.
Quant aux plumes, elles sont nombreuses! (rondes, Sergent Major, Cementa, etc.etc.)
Bon week end à tous!
Vincent

Image
Image
Image
anneclaire
Prussian blue
Prussian blue
Messages : 667
Enregistré le : 29 janv. 2019 21:43
Localisation : Quelquepart sur le rer bêêêê
Contact :

Re: Porte-plumes : entretien, techniques, résultats...

Message par anneclaire »

Shimaree a écrit : 11 avr. 2021 11:11 Barcor : Waw ! :) :msp_love :
+1 !
Shimaree a écrit : 11 avr. 2021 11:11 ... En fait la plume est à peine tenue... donc elle est mobile et incontrôlable. :lol:
...
Coucou, je ne suis absolument pas pro en calligraphie, mais je n'ai pas le souvenir que la plume bougeait lors de mes essais au porte-plume
https://images.app.goo.gl/KzZw8E8pcjAn7A5NA
Voici un lien qui montre une plume insérée dans un porte-plume (site beaux-arts.fr) si cela peut te permettre de comparer.
J'étais déjà loin sur la route avant de m'apercevoir que je m'étais déjà mis en marche. Jane Austen, Pride and Prejudice
Mirifix78
Baystate Blue
Baystate Blue
Messages : 1666
Enregistré le : 09 nov. 2017 18:06
Contact :

Re: Porte-plumes : entretien, techniques, résultats...

Message par Mirifix78 »

Il y a un porte-plume BIC à levier, qui permet de fixer la plume très fermement et sans effort.
En vente dans tout les bonnes pharm...papeteries !

Image
Avatar du membre
Açores
Midnight Blue
Midnight Blue
Messages : 234
Enregistré le : 27 févr. 2021 22:14
Contact :

Re: Porte-plumes : entretien, techniques, résultats...

Message par Açores »

Mes essais avec ces plumes Sergent major, m'ont appris que la viscosité des encres ont une grande incidence sur le résultat.
Je n'ai pas essayé les autres.

Avec de l'Iroshizuku dont la tension superficielle est basse, dès les premiers traits la plume "dégueule", toute l'encre se repend en une grosse bulle sur le papier. C'est inutilisable.

Avec une Noodler's classique (sans fonction spécifique type : bulletproof, eel, X-feather) ça marche correctement le débit est régulier le trait se contrôle aisément.

Avec de la Diamine, la plupart des Diamine ont une tension superficielle de moyenne à élevée: comme la Noodler's le débit est régulier quoiqu'un peu plus fin.

Avec de la Kyoto TAG (Kyo-iro/Kyo-no-oto), encre archi-sèche ayant une tension superficielle importante, là c'est 'l'inverse de l'Iroshizuku, je vois la bulle d'encre en réserve dans la plume et quand j'appuie sur cette dernière, l'encre recule à mesure que les becs d'écartent, impossible d'écrire.

Pas très concluant pour la Sergent-Major, mais à ça en fait un très bon outil d'étalonnage pour la viscosité des encres. 😉
Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité