Article de presse sur le déclin de l’écriture cursive aux États-Unis

Tout ce qui touche à la calligraphie et au dessin à l'aide d'encres. Ecriture d'un point de vue technique.
Répondre
kaha
Midnight Blue
Midnight Blue
Messages : 391
Enregistré le : 28 juil. 2021 14:52
Contact :

Article de presse sur le déclin de l’écriture cursive aux États-Unis

Message par kaha »

Bonjour, j’ai pensé que cet article pourrait intéresser ici :

https://www.slate.fr/story/233890/dispa ... echnologie

Ou quand un professeur d’histoire qui se rend compte que 2/3 de ses étudiants ne savent pas lire les lettres cursives. Ce qui pose quelques problèmes pour notamment étudier les manuscrits, ou lire les annotations du prof sur les copies.
Dominique_H_31
Midnight Blue
Midnight Blue
Messages : 362
Enregistré le : 20 oct. 2020 05:38
Localisation : Toulouse
Contact :

Re: Article de presse sur le déclin de l’écriture cursive aux États-Unis

Message par Dominique_H_31 »

Il me semble que cet article mélange deux choses différentes : l'écriture cursive, et l'écriture tout court. Quelques réflexions:
- j'ai beau ne pas pouvoir me passer d'un stylo, cela fait très longtemps que je n'utilise plus l'écriture cursive. Mon écriture cursive était très moche. L'abandonner fut la seule manière pour moi de retrouver une écriture agréable à lire.
- suis-je encore capable de la lire? Oui... à condition qu'elle ne soit pas encombrée de délires décoratifs en tout genre. Je peux donc comprendre que certains étudiants aient du mal à lire des manuscrits un peu anciens... Cela ne justifiant pas pour autant de reculer devant l'obstacle...

La deuxième question, qui n'a rien à voir avec la première, c'est de savoir si on peut se passer de l'écriture comme moyen de transmission de l'information. Au premier degré, la réponse semble positive: un outil numérique, c'est quand même plus puissant qu'un stylo. Mais au deuxième degré, de façon plus subtile, renoncer à l'écriture manuelle n'est pas sans inconvénient.
- inconvénient numéro un : l'enfant qui n'a jamais appris à écrire avec un stylo a manqué une opportunité unique de développer la motricité fine de sa main et de ses doigts. Cela, le clavier ou l'écran tactile ne le compensera pas.
- inconvénient numéro deux, encore plus subtil: notre intelligence ne réside pas seulement dans notre cerveau, ni dans la capacité à assimiler une suite de lettres et de signes sur un clavier ou sur un écran. Quand un enfant apprend à écrire un mot sur une feuille, il apprend beaucoup plus qu'une suite de lettres: il lui associe inconsciemment l'intelligence du geste qui va avec. En particulier: le geste participe à la mémorisation. Quand nous gribouillons un schéma, le geste participe à la compréhension du problème.

D'une certaine façon, refuser l'écriture manuelle, c'est refuser une précieuse béquille pour notre intelligence. Cela ne diminue pas l'intérêt des outils numériques. Mais ne pas oublier pour autant qu'ils ne font pas tout.
Avatar du membre
jddegap
ex animateur SDD
ex animateur SDD
Messages : 4857
Enregistré le : 22 déc. 2017 17:57
Localisation : Hautes-Alpes
Contact :

Re: Article de presse sur le déclin de l’écriture cursive aux États-Unis

Message par jddegap »

L'autre jour, j'observais à la terrasse d'un café un serveur débordé qui ne cessait de revenir vers ses clients car il oubliait systématiquement une partie de la commande.
Pourquoi donc n'utilisait-il pas un calepin ?
Et puis, j'ai songé que, peut-être, il ne savait pas écrire.
Jérôme
BillHoony
Prussian blue
Prussian blue
Messages : 1541
Enregistré le : 29 janv. 2014 02:24
Contact :

Re: Article de presse sur le déclin de l’écriture cursive aux États-Unis

Message par BillHoony »

jddegap a écrit : 23 sept. 2022 16:37 L'autre jour, j'observais à la terrasse d'un café un serveur débordé qui ne cessait de revenir vers ses clients car il oubliait systématiquement une partie de la commande.
Pourquoi donc n'utilisait-il pas un calepin ?
Et puis, j'ai songé que, peut-être, il ne savait pas écrire.
Le serveur était-il américain ? :mdr:
Avatar du membre
Açores
Prussian blue
Prussian blue
Messages : 1099
Enregistré le : 27 févr. 2021 22:14
Contact :

Re: Article de presse sur le déclin de l’écriture cursive aux États-Unis

Message par Açores »

Dominique_H_31 a écrit : 23 sept. 2022 16:25 Il me semble que cet article mélange deux choses différentes : l'écriture cursive, et l'écriture tout court. Quelques réflexions:
- j'ai beau ne pas pouvoir me passer d'un stylo, cela fait très longtemps que je n'utilise plus l'écriture cursive. Mon écriture cursive était très moche. L'abandonner fut la seule manière pour moi de retrouver une écriture agréable à lire.
- suis-je encore capable de la lire? Oui... à condition qu'elle ne soit pas encombrée de délires décoratifs en tout genre. Je peux donc comprendre que certains étudiants aient du mal à lire des manuscrits un peu anciens... Cela ne justifiant pas pour autant de reculer devant l'obstacle...

La deuxième question, qui n'a rien à voir avec la première, c'est de savoir si on peut se passer de l'écriture comme moyen de transmission de l'information. Au premier degré, la réponse semble positive: un outil numérique, c'est quand même plus puissant qu'un stylo. Mais au deuxième degré, de façon plus subtile, renoncer à l'écriture manuelle n'est pas sans inconvénient.
- inconvénient numéro un : l'enfant qui n'a jamais appris à écrire avec un stylo a manqué une opportunité unique de développer la motricité fine de sa main et de ses doigts. Cela, le clavier ou l'écran tactile ne le compensera pas.
- inconvénient numéro deux, encore plus subtil: notre intelligence ne réside pas seulement dans notre cerveau, ni dans la capacité à assimiler une suite de lettres et de signes sur un clavier ou sur un écran. Quand un enfant apprend à écrire un mot sur une feuille, il apprend beaucoup plus qu'une suite de lettres: il lui associe inconsciemment l'intelligence du geste qui va avec. En particulier: le geste participe à la mémorisation. Quand nous gribouillons un schéma, le geste participe à la compréhension du problème.

D'une certaine façon, refuser l'écriture manuelle, c'est refuser une précieuse béquille pour notre intelligence. Cela ne diminue pas l'intérêt des outils numériques. Mais ne pas oublier pour autant qu'ils ne font pas tout.
+1

D'ailleurs cette démonstration, peut s'appliquer à bien d'autres choses : le calcul mental, l'apprentissage des langues, certaines formes d'art et j'en oublie.


J'ajouterai aussi que, même si l'avenir proche tend vers le "tout numérique", je commence à avoir des doutes sur le plus long terme (dans 40-50 ans), en raison la raréfaction des métaux rares indispensables à la fabrication de tous les appareils connectés.

Qui, sait ? Peut-être les outils numériques deviendront inabordables, se raréfieront dans l'usage quotidien de monsieur Tout-le-monde et du fait de leurs coûts, seront réservés pour des usages prioritaires (industrie, médecine, transport, armement, etc...).

Il se pourrait que dans cet avenir hypothétique que nous revenions à des outils plus simples. Peut-être que l'écriture manuscrite rejaillira ?
kaha
Midnight Blue
Midnight Blue
Messages : 391
Enregistré le : 28 juil. 2021 14:52
Contact :

Re: Article de presse sur le déclin de l’écriture cursive aux États-Unis

Message par kaha »

Dominique_H_31 a écrit : 23 sept. 2022 16:25 D'une certaine façon, refuser l'écriture manuelle, c'est refuser une précieuse béquille pour notre intelligence. Cela ne diminue pas l'intérêt des outils numériques. Mais ne pas oublier pour autant qu'ils ne font pas tout.
J’aime bien cette conlusion :)

Selon moi les outils numériques ne sont pas à opposer aux outils manuels, ils sont complémentaires car chacun ont leurs avantages et inconvénients.

J’écris rarement en cursive, son quasi abandon remonte au collège (je suis de 1975 donc ça date :mamie: ) car je n’aimais pas son côté enfantin. J’y reviens un peu plus aujourd’hui, surtout depuis que je me suis remise aux stylo-plumes, c’est en général pour agrémenter une illustration ou une photo qui se prête à la cursive.

Par contre je trouverai dommage que la majorité des gens ne soient plus capables de lire un texte manuscrit simplement parce qu’on a pas jugé bon de continuer à l’enseigner.
Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Bing [Bot] et 4 invités