Stylos-plume vintage et choix d'une encre

Les encres pour stylos-plume.
scribouillard
Prussian blue
Prussian blue
Messages : 592
Enregistré le : 05 mars 2017 21:36

Stylos-plume vintage et choix d'une encre

Message par scribouillard » 09 mars 2017 02:39

J'ai fouillé cette section du forum de fond en comble, puisque je suis passé à travers les vingt-six pages de sujets et je n'ai guère trouvé qu'un unique sujet sur la question alors qu'il y a un sujet à propos du choix d'un stylo...

M'apprêtant à m'offrir un stylo-plume vintage, je n'ai pas manqué donc de m'informer quant à la compatibilité des encres. Les marques anciennes sont-elles une forme de garantie ? Je pense notamment à Diamine et J. Herbin mais dans ce sujet, Perle Noire est indiqué comme fast drying, faut-il donc craindre que la recette ne soit potentiellement agressive pour de vieux modèles ? Qu'en est-il des autres couleurs ? Et cet autre sujet, au titre évocateur, n'est pas pour rassurer puisque si les réponses semblent plutôt encourageantes pour la J. Herbin, elles insistent sur l'acidité de certaines encres - un exemple (n'étaient-elles pourtant pas plus acides, à l'époque ?). J'imagine que les encres 1670 ou odorantes de J. Herbin et les Shimmertastics de Diamine doivent être appréhendées différemment des encres standards de ces mêmes marques. Ou bien est-ce exagéré ? Ce sujet semble mettre en garde contre les encres de Noodler (ce que j'ai lu ailleurs également) et Private Reserve.

J'ai pris le temps de faire un tour du côté du site de David Nishimura et sa F.A.Q., notamment la réponse à la question "What kind of ink should I use?" (Quel type d'encre devrais-je utiliser ?) dont j'extrais ici ce qui me semble l'idée majeure : cela dépend grandement du mode de remplissage et des matériaux du stylo. Les celluloïds sont fragiles, la plupart des eyedroppers est très sûre, les systèmes à sacs méritent un peu d'attention, etc. La question demeure donc si je ne m'offre pas un hard rubber eyedropper (caoutchouc dur = ébonite ? Que c'est élégant...)

Est-il toutefois possible de dégager de grandes lignes, au moins pour quelques encres ? Je suis particulièrement intéressé par trois marques, pourriez-vous confirmer ou infirmer ces impressions :
- J. Herbin = pas de souci sauf encres "1670", odorantes, etc.
- Diamine = manifestement sûre à l'exception des Shimmertastics ?
- Iroshizuku = aucune idée. Excellente satisfaction dans un stylo moderne, notamment du fait de la fluidité ce qui devrait être intéressant pour des plumes flexibles vintage mais j'ai l'impression d'encres bien plus "chimiques" (à défaut d'un meilleur terme) que les J. Herbin par exemple. Sont-elles compatibles sans souci avec une antiquité ?

Au sein d'un même ensemble d'une même marque, les couleurs présentent manifestement des caractéristiques différentes. Faut-il se méfier de certaines en particulier (les rouges ?)

Auriez-vous des indications complémentaires à me donner ?
D'avance tous mes remerciements (et attendant un sujet similaire mais discutant vielles plumes).

Avatar du membre
Fdelbano
Baystate Blue
Baystate Blue
Messages : 1660
Enregistré le : 09 nov. 2014 15:11
Localisation : Nord

Re: Stylos-plume vintage et choix d'une encre

Message par Fdelbano » 09 mars 2017 08:57

Je ne pense pas que le choix soit problématique et, pour ma part, j'utilise n'importe laquelle des mes 22 encres en stock dans les vintages, dont le sac est en général neuf ou récent. Même chose en eyedropper, je ne pose pas de question.

Le plus dur, c'est le choix de la couleur...

Mais peut-être nos spécialistes ès vintages et nos éminents chimistes apporteront-ils d'autres avis...
:vieux:
Fabrice

Avatar du membre
silverado
Shin-ryoku
Shin-ryoku
Messages : 5144
Enregistré le : 05 févr. 2010 18:41
Localisation : Perpignan
Contact :

Re: Stylos-plume vintage et choix d'une encre

Message par silverado » 09 mars 2017 11:45

Je ne suis pas très fort sur les vintages, mais les dangers, à mon avis, sont :
1/ la plume acier qui risque de ne pas supporter longtemps les encres ferrogalliques
2/ les matières délicates comme la celluloïde qui risque de se tacher irrémédiablement, la galalithe affreusement fragile
3/ le conduit qui digère mal les pigments si on les laisse s'accumuler et s'incruster. Les pigments sont des particules solides, tout comme certains dépôts des encres ferrogalliques (particules de fer ???).
Si l'on s'habitue à une hygiène régulière du stylo, il n'y a pratiquement aucun risque.
Avec les encres pigmentaires, je pompe plusieurs fois dans l'encrier, afin de dissoudre d'éventuels dépôts.
Au niveau des encres totalement inoffensives, je placerais les Waterman bleues en tête, je ne connais ni les Diamine, ni les Herbin. Mais je les pense totalement inoffensives. Bien sûr, les Iroshizuku sont tout à fait "safe".
D'une façon générale, les encres données comme encres à stylo sont sûres, même si un bain de temps en temps ne peux pas faire de mal !
Ah ! John Mottishaw disait se méfier des encres tirant sur le rouge : red, purple, orange etc... Qui risquent de demeurer, surtout sur certaines matières - et a fortiori sur la (le ?) celluloïde ) et bien entendu sur la (le ?) galalithe (cette dernière - ou de dernier ?) craignant entre autres l'eau et la chaleur...
"bienheureux soient les fêlés, car ils laissent passer la lumière"
Michel Audiard

Avatar du membre
allen
Baystate Blue
Baystate Blue
Messages : 1886
Enregistré le : 14 déc. 2012 19:24
Localisation : Milan

Re: Stylos-plume vintage et choix d'une encre

Message par allen » 09 mars 2017 16:45

Il vaut mieux éviter les encres japonaises plus fortement pigmentees pas forcément pour la plume ou le conduit (de ce côté pas de pb) Mais pour éviter de tâcher les celluloid, galalite etc.

Je recommande les visconti (parfaites autant pour la qualité de l'encre que l'encrier lui meme conçu pour éviter de plier sa plume supersouple) et comme déjà dit éviter absolument les rouges et violet. Conseils du type que certains marchands ici en Italie appellent le terminator des vintages et qui a gagné le droit d'aller demain à Turin pour récupérer le dernier stylo ruiné suite justement à un accident d'encre !
Allen

OMAS Fellowship
Image

www.motuum.com

scribouillard
Prussian blue
Prussian blue
Messages : 592
Enregistré le : 05 mars 2017 21:36

Re: Stylos-plume vintage et choix d'une encre

Message par scribouillard » 09 mars 2017 17:24

Fdelbano, silverado et allen, merci beaucoup pour vos retours. Ces propos globalement rassurant, notamment concernant les iroshizuku, sont une joie pour un peureux qui craindrait d'abîmer bêtement un vieux modèle qui mériterait meilleur traitement.

Du coup, je pourrais éventuellement tenter une encre J. Herbin Emeraude de Chivor ( ? je ne connais pas le nom en français) ou Bleu Océan ?

Je découvre la galalithe... Est-ce couramment utilisé ?
Fdelbano a écrit :Le plus dur, c'est le choix de la couleur...
C'est aussi un plaisir.

Avatar du membre
Alucard
Midnight Blue
Midnight Blue
Messages : 247
Enregistré le : 05 oct. 2011 14:01
Localisation : Tarn & Garonne

Re: Stylos-plume vintage et choix d'une encre

Message par Alucard » 09 mars 2017 18:48

Si je ne me trompe la galalithe se trouve beaucoup sur des vieux stylos Bayard, et certaines marques anglaises.

Pour l'encre, personnellement j'utilise de la Iroshizuku Shin Kai avec un Montblanc 344 (1950s) flex et aucun soucis pour le moment.

Les iroshizuku sont vraiment des encres fluides, mon Mark Twain fesait des ratés, le jour où je l'ai nourri à la Iroshizuku il n'a plus arrêté d'écrire :lol:
:inspiration:

Avatar du membre
silverado
Shin-ryoku
Shin-ryoku
Messages : 5144
Enregistré le : 05 févr. 2010 18:41
Localisation : Perpignan
Contact :

Re: Stylos-plume vintage et choix d'une encre

Message par silverado » 09 mars 2017 19:19

scribouillard a écrit : Je découvre la galalithe... Est-ce couramment utilisé ?
Comme son nom l'indique, la galalithe est une matière dure qui vient...Du lait ! Contrairement à l'ébonite ("hard rubber") qui sent le vieux pneu, la galalithe ne sent pas le vieux fromage. C'est déjà ça, hein !
C'est une matière plastique qui a un très bel aspect, mais d'un emploi très incommode : craint l'eau - surtout chaude - ce qui peut poser certains problèmes d'entretien.
On trouve cette belle et trop délicate matière sur certains stylos anciens, et même sur certain récent joli stylo british d'avant le brexit. S'il m'en souviens, notre ami Dunhill (un membre de la communauté, un peu absent depuis qqs temps) en avait fait l'amère expérience.
"bienheureux soient les fêlés, car ils laissent passer la lumière"
Michel Audiard

Avatar du membre
Alucard
Midnight Blue
Midnight Blue
Messages : 247
Enregistré le : 05 oct. 2011 14:01
Localisation : Tarn & Garonne

Re: Stylos-plume vintage et choix d'une encre

Message par Alucard » 09 mars 2017 19:22

silverado a écrit :
scribouillard a écrit : Je découvre la galalithe... Est-ce couramment utilisé ?
Comme son nom l'indique, la galalithe est une matière dure qui vient...Du lait ! Contrairement à l'ébonite ("hard rubber") qui sent le vieux pneu, la galalithe ne sent pas le vieux fromage. C'est déjà ça, hein !
C'est une matière plastique qui a un très bel aspect, mais d'un emploi très incommode : craint l'eau - surtout chaude - ce qui peut poser certains problèmes d'entretien.
On trouve cette belle et trop délicate matière sur certains stylos anciens, et même sur certain récent joli stylo british d'avant le brexit. S'il m'en souviens, notre ami Dunhill (un membre de la communauté, un peu absent depuis qqs temps) en avait fait l'amère expérience.
J'aime bien la comparaison des odeurs :mdr:

Oui la galalithe a la fâcheuse tendance à se déformer si on la laisse tremper un peu trop longtemps dans de l'eau chaude !! Résultat un stylo complétement tordu et impossible à redresser !!

Sans vouloir trop orienter concernant le stylo vintage à prendre, je pense qu'un Pelikan est un excellent choix (attention toutes les plumes ne sont pas flex), c'est un stylo qui je pense est robuste, de bonne facture et leurs plumes flex sont très bonnes (j'ai un Pelikan 400 plume EF très flexible, la plume est incroyable de flexibilité !!) et là j'attends mon 140 plume Fine Flex qui traine à Roissy !! :troll:
:inspiration:

scribouillard
Prussian blue
Prussian blue
Messages : 592
Enregistré le : 05 mars 2017 21:36

Re: Stylos-plume vintage et choix d'une encre

Message par scribouillard » 09 mars 2017 19:38

Merci beaucoup pour ces précisions, vous commencez d'ailleurs à répondre à mes questions à propos de stylos vintage.

L'ébonite dégage-t-elle une odeur forte ou faut-il le chauffer pour que cela se produise ?

Un matériau aussi fragile que la galalithe ne sera donc probablement pas mon premier choix. C'en est presque étonnant que des stylos aient réussi survivre plus d'un demi-siècle en état de marche s'ils craignent l'eau chaude...

Je dois avouer ne pas être tenté par les stylos Pelikan malgré toutes les bonnes choses que j'ai pu lire à leur propos. C'est un peu comme les Montblanc, ils me manque un quelque chose. J'avais plutôt en tête un Swan, un Waterman, un Conway Stewart ou éventuellement un stylo de fabrication française (j'ai trouvé plusieurs annonces pour des ripple et je les trouve fort jolis).

Avatar du membre
Alucard
Midnight Blue
Midnight Blue
Messages : 247
Enregistré le : 05 oct. 2011 14:01
Localisation : Tarn & Garonne

Re: Stylos-plume vintage et choix d'une encre

Message par Alucard » 09 mars 2017 19:50

L'ébonite ne dégage une odeur que lorsqu'on la chauffe.

J'ai eu 2 Conway Stewart, les seuls reproches que j'ai pu leur faire sont le fait qu'ils ont de toutes petites plumes (comme les swan également) et que je ne suis pas fan du système à sac.
Attention également toutes leurs plumes ne sont pas forcément flex.
Un de mes deux Conway avait une plume flexible vraiment très douce et flex, un vrai régal à utiliser.

Je connais pas les Ripple donc je ne peux point donner d'avis à leur sujet. Je viens de faire une recherche Google et attention à vérifier que ce n'est pas de la galalithe.
:inspiration:

scribouillard
Prussian blue
Prussian blue
Messages : 592
Enregistré le : 05 mars 2017 21:36

Re: Stylos-plume vintage et choix d'une encre

Message par scribouillard » 09 mars 2017 20:07

J'ai de petites mains et n'ai aucun souci avec de petits stylos, sur lesquels de petites plumes ne sont pas un réel souci esthétique. J'ai remarqué que certaines plumes flex sont surtout fines plus que petites et "compensent" un peu en longueur. La plume étant ma priorité, m'assurer que celle-ci est effectivement flexible est mon premier objectif (et source de bien des complications lorsque je découvre une annonce appétissante sur internet mais qu'il n'y a pas d'échantillon d'écriture ou une simple mention "flexible" qui n'indique pas grand chose. Me retrouver avec un équivalent vintage de ma plume moderne SF me ferait bien de la peine).

Après la découverte des informations fournies par silverado, je risque plus que probablement de fuir la galalithe mais je ne savais pas qu'il était possible de la confondre avec l'ébonite des ripples. Peut-on généralement faire confiance aux vendeurs pour ne pas se tromper ?

Avatar du membre
Alucard
Midnight Blue
Midnight Blue
Messages : 247
Enregistré le : 05 oct. 2011 14:01
Localisation : Tarn & Garonne

Re: Stylos-plume vintage et choix d'une encre

Message par Alucard » 09 mars 2017 20:15

Malheureusement je ne fais jamais confiance aux vendeurs enfin des fois on a pas le choix.

Pour ma recherche de vintage, le plus long a été de me documenter sur les modèles que je désirai pour ne pas avoir de surprises, mais il est vrai que pour la plume c'est plus compliqué seul le vendeur nous sert de référence :(

Surtout ne pas se précipiter :egyptian:
:inspiration:

scribouillard
Prussian blue
Prussian blue
Messages : 592
Enregistré le : 05 mars 2017 21:36

Re: Stylos-plume vintage et choix d'une encre

Message par scribouillard » 09 mars 2017 20:32

J'ai l'impression que nous dérivons beaucoup du sujet initial (les encres). Puis-je te demander tout de même à qui tu as acheté tes stylos-plume vintage (site internet, vendeur IRL, connaissance du forum, etc.) ?
Si je me précipitais, je ne serais pas entrain de chercher des informations mais de faire des compte-rendus d'achat avec (mauvaises) photographies et impressions de novice.

Avatar du membre
Alucard
Midnight Blue
Midnight Blue
Messages : 247
Enregistré le : 05 oct. 2011 14:01
Localisation : Tarn & Garonne

Re: Stylos-plume vintage et choix d'une encre

Message par Alucard » 09 mars 2017 20:44

Voici un vendeur Ebay anglais chez qui j'ai acheté mon Conway vintage plume flex, je crois que c'est également un restaurateur.
En tout cas ses stylos sont superbes :

http://www.ebay.fr/usr/purple-fuze?_trk ... 2749.l2754
:inspiration:

manohan
Baystate Blue
Baystate Blue
Messages : 3035
Enregistré le : 27 nov. 2011 17:31

Re: Stylos-plume vintage et choix d'une encre

Message par manohan » 09 mars 2017 21:33

silverado a écrit : Bien sûr, les Iroshizuku sont tout à fait "safe".

Ah ! John Mottishaw disait se méfier des encres tirant sur le rouge : red, purple, orange etc... .
Je me permets d'ajouter mon grain de sel (non je ne fais pas allusion à une éminente membre de ce fourm ! :lol: ) et d'abonder dans le sens de Mottishaw et de Gérard.
Certaines encres rouges/orange/bordeaux , peuvent, si le stylo reste inutilisé quelques jours, sécher ou s'évaporer en favorisant la formation de petits dépôts précipités qui viennent envahir le conduit et la plume comme une prolifération malfaisante. On avait vu quelques photos de cauchemar montrées par Helmut encre orange et Diamine, rouge et dépôt.

J'utilise la MB Ink of Joy dont j'aime beaucoup la couleur : si elle ne m'a jamais fait ces horreurs dans un stylo, je reconnais que sur le bords du flacon, elle laisse des petits dépôts au bout d'un certain temps (mais jamais dans le flacon lui-même).

Pas d'accord, toutes les Iroshizuku ne sont pas safe : j'ai eu ces mêmes dépôts sur une plume avec la Yama Budo.
J'avais simplement mis par inadvertance un convertisseur vide mais non nettoyé dans un stylo propre ! L'encre avait migré jusqu'à la plume.

Les encres avec lesquelles j'ai eu des problèmes : Yama-Budo, Sunset de Diamine, Alt Bordeaux de Rohrer et Klingner,

Jamais eu de problèmes avec : Diamine Orange, Caran d'Ache Sunset, Faber-Castell Red Garnet, MB Ink of Love, Noodler's Dragon's Napalm, Louis Vuitton Rouge Libertin.

Pour Caran d'Ache Saffron, je ne me souviens pas, il faudrait que je la réessaie.
scribouillard a écrit :Du coup, je pourrais éventuellement tenter une encre J. Herbin Emeraude de Chivor ( ? je ne connais pas le nom en français) ou Bleu Océan ?
Je ne connais ni l'une ni l'autre, mais il me semble qu'Emeraude de Chivor contient des paillettes argentées ou dorées. Je possède sa soeur, Caroube de Chypre. Si l'on veut que l'effet paillettes soit visible, il faut sans cesse secouer/retourner le stylo (pas hyper pratique !) sinon les paillettes retombent dans le fond du convertisseur ou de la cartouche. Il est également impératif de rincer complètement le stylo au bout de quelques jours (disons une semaine) sinon le conduit se bouche. Donc, à moins d'écrire beaucoup tous les jours, ne remplissez pas votre convertisseur. A mon humble avis, il vaut mieux éviter ce genre d'encre dans les vintages.

Je ne connais pas les Diamine Shimmer, mais j'aurais tendance à leur appliquer le même raisonnement qu'avec les Herbin 1670.
allen a écrit :Je recommande les visconti (parfaites autant pour la qualité de l'encre que l'encrier lui meme conçu pour éviter de plier sa plume supersouple)
De quoi parles-tu allen ? J'ai un encrier Viscontiet je ne vois pas en quoi il permet d'éviter de plier la plume ?
scribouillard a écrit :Je dois avouer ne pas être tenté par les stylos Pelikan malgré toutes les bonnes choses que j'ai pu lire à leur propos.
Dommage, les plumes sont bonnes, le débit excellent.

scribouillard
Prussian blue
Prussian blue
Messages : 592
Enregistré le : 05 mars 2017 21:36

Re: Stylos-plume vintage et choix d'une encre

Message par scribouillard » 09 mars 2017 22:02

Merci beaucoup manohan, le grain de sel est plus que bienvenu.

Les photographies des plumes avec dépôts sont impressionnantes. Je n'imaginais pas des dégâts aussi massifs, aussi 'visibles'. Ma chance est probablement de favoriser les encres bleues et vertes.

Je ne savais pas que les encres 1670 nécessitaient d'être remuées régulièrement. Quel que soit le stylo, vintage ou moderne, elles m'intéressent déjà beaucoup moins. J'imaginais qu'elles resteraient longtemps en suspension et que les mouvements de l'écriture seraient suffisants. J'écris beaucoup, presque tous les jours mais je préfère appliquer le principe de précaution.

J'aimerais bien être tenté aussi par les Pelikan, cela ferait de mon choix de premier stylo vintage un exercice plus simple.

Alucard, merci pour le vendeur. J'irai regarder, par curiosité, mais j'ai tendance à me tenir loin de ce site, j'aimerais bien acheter ailleurs mes stylos-plume vintage.

Avatar du membre
Hobiecat
Modérateur I.B.
Modérateur I.B.
Messages : 11759
Enregistré le : 18 mai 2011 10:23
Localisation : Le Havre (F) & Antwerpen (B)

Re: Stylos-plume vintage et choix d'une encre

Message par Hobiecat » 09 mars 2017 23:07

scribouillard a écrit :Puis-je te demander tout de même à qui tu as acheté tes stylos-plume vintage (site internet, vendeur IRL, connaissance du forum, etc.) ?
Le mieux est de regarder les vendeurs de vintage de cette page. ;)
Dans la vie, il faut savoir être souple !
Image
Orange = modération, Noir = sans modération.
En cas de désaccord avec la modération, veuillez avoir l'obligeance de contacter Leibniz ou PDZ.

scribouillard
Prussian blue
Prussian blue
Messages : 592
Enregistré le : 05 mars 2017 21:36

Re: Stylos-plume vintage et choix d'une encre

Message par scribouillard » 10 mars 2017 00:33

Merci Hobiecat (que de personnes serviables sur ce forum, c'est un plaisir !)
Cette page m'est déjà connue, ainsi que celle de la section stylos-plume vintage, qui n'a d'ailleurs pas toutes les références (123stylo y est manquant, par exemple). J'avais posé cette question à Alucard car il disait ne pas faire confiance aux vendeurs, j'étais donc curieux de savoir le(s)quel(s) avait su le convaincre.

scribouillard
Prussian blue
Prussian blue
Messages : 592
Enregistré le : 05 mars 2017 21:36

Re: Stylos-plume vintage et choix d'une encre

Message par scribouillard » 16 mars 2017 02:48

silverado a écrit :Bien sûr, les Iroshizuku sont tout à fait "safe".
manohan a écrit :Pas d'accord, toutes les Iroshizuku ne sont pas safe
Je me permets de revenir sur cette discussion, dans un but purement informatif, suite à la lecture de quelques lignes :
Richard Binder a écrit :Most Japanese inks are alkaline. Alkaline inks are hostile to latex. I have experimental evidence that at least some of the Pilot Iroshizuku colors will destroy latex sacs. For this reason, I recommend that you avoid using Japanese inks in sac-filling pens as well as in pens that are made of organic resins and use the barrel for the ink reservoir
Une traduction approximative pour ceux qui ne lisent pas l'anglais a écrit :La plupart des encres japonaises est alcaline. Les encres alcalines sont dangereuses pour le latex. J'ai la preuve par expérience qu'au moins certaines des couleurs Pilot Iroshizuku détruisent les sacs en latex. Pour cette raison, je vous recommande d'éviter d'utiliser des encres japonaises dans des stylos à sacs ainsi que dans les stylos qui sont faits de résines organiques et utilisent le barril comme réservoir pour l'encre.
Source

J'ajoute pour ceux, probablement peu nombreux, qui n'en auraient pas connaissance, un lien vers les résultats d'une soixante de tests de pH d'encres menés par un anonyme mais publiés sur le site de Richard Binder. C'est ici.

manohan
Baystate Blue
Baystate Blue
Messages : 3035
Enregistré le : 27 nov. 2011 17:31

Re: Stylos-plume vintage et choix d'une encre

Message par manohan » 16 mars 2017 22:17

scribouillard a écrit :
manohan a écrit :Pas d'accord, toutes les Iroshizuku ne sont pas safe
Je me permets de revenir sur cette discussion, dans un but purement informatif, suite à la lecture de quelques lignes :
Richard Binder a écrit :Most Japanese inks are alkaline. Alkaline inks are hostile to latex. I have experimental evidence that at least some of the Pilot Iroshizuku colors will destroy latex sacs. For this reason, I recommend that you avoid using Japanese inks in sac-filling pens as well as in pens that are made of organic resins and use the barrel for the ink reservoir
Une traduction approximative pour ceux qui ne lisent pas l'anglais a écrit :La plupart des encres japonaises est alcaline. Les encres alcalines sont dangereuses pour le latex. J'ai la preuve par expérience qu'au moins certaines des couleurs Pilot Iroshizuku détruisent les sacs en latex. Pour cette raison, je vous recommande d'éviter d'utiliser des encres japonaises dans des stylos à sacs ainsi que dans les stylos qui sont faits de résines organiques et utilisent le barril comme réservoir pour l'encre.
Source

J'ajoute pour ceux, probablement peu nombreux, qui n'en auraient pas connaissance, un lien vers les résultats d'une soixante de tests de pH d'encres menés par un anonyme mais publiés sur le site de Richard Binder. C'est ici.
Merci pour les tests de pH scribouillard cela peut servir.

J'ajouterai que je soupçonne Yama Budo de détruire le plastique des cartouches. Chaque fois que je l'ai utilisée dans des mini cartouches waterman, l'orifice a fini par se fendre, ce qui n'arrive pas avec d'autres couleurs d'encre.
http://stylo-plume.org/viewtopic.php?f=9&t=11585

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Breizhexil et 7 invités