www.stylo-plume.org

Nous sommes actuellement le 22 Sep 2018 14:10

Le fuseau horaire est UTC [Heure d’été]




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 8 message(s) ] 
Auteur Message
Message Publié : 18 Mai 2018 20:13 
Hors-ligne
Prussian blue
Prussian blue

Inscription : 15 Août 2011 09:59
Message(s) : 1476
Bonsoir les Amis/Amies du stylo-plume !
Je viens de terminer la réparation d'une magnifique remplisseuse à piston Doric de la deuxième génération.
C'est une réparation assez difficile car la cartouche de joint de tige est vissée dans le canon avec des filetages à gauche et scellée avec une sorte de kit d'étanchéité qui ne s'assouplit pas facilement en appliquant de la chaleur.
J'ai déjà réparé plusieurs de ces stylos et seulement la moitié d'entre eux j’ai réussi à sortir la cartouche après des heures de travail frustrant.
Sur certains de ceux que je n'ai pas réussi, la partie de la cartouche dépassant derrière le canon s'est partiellement cassée.
1- Le joint de tige alternative.. :
Compte tenu de ces expériences frustrantes, j'ai décidé de laisser la cartouche dans le corps et d'installer une cartouche complémentaire de 7 mm de long à l'intérieur du corps.
Cette cartouche spéciale comporte un joint torique à l'extérieur qui scelle l'alésage du canon et deux joints toriques internes qui scelle la tige du piston.
Entre les deux joints toriques intérieurs se trouve un anneau d'espacement qui est rempli à l'intérieur de graisse de silicone assurant un long mouvement sans problème de la tige.
L'avant de la nouvelle cartouche est taraudé avec un filetage M3, de sorte qu'en utilisant un long boulon M3, on peut facilement pousser ou tirer la cartouche à l'intérieur ou à l'extérieur du canon si nécessaire.
Le seul inconvénient de la cartouche complémentaire est que l'on perd 7mm de course,
Cependant, étant donné le grand volume d'encre dans ces stylos, cela ne me semble pas être un gros problème.
2- Le piston alternative :
Le joint plat d'origine du piston comporte 3 petits trous de dérivation qui s'appuient contre la bride arrière de la tige du piston, dans le but de créer une fonction de clapet anti-retour et d'éviter ainsi la pression d'appui lors de l'extraction de la tige.
Ceci s'est cependant avéré être un système limite dans mon expérience : lorsque l'on pousse la tige il y a parfois des fuites dans l'un des trous de dérivation, et on ne peut pas obtenir un vide complet.
Ne pas prévoir ces 3 trous de dérivation n'est pas une alternative puisque la pression arrière le piston devient extrêmement élevée dans ce cas, donc on peut tres difficilement retirer la tige.
J'ai donc décidé d'installer mon piston "O-ring mouvante" à la place.
Le joint torique repose sur un siège conique entre deux colliers, et le diamètre extérieur du joint torique a une précontrainte radiale de 0,20 mm dans l'alésage du canon.
Diamètre extérieur du joint torique de 8 mm, alésage du canon de 7,8 mm.
Lors de l'extraction de la tige, la tête du piston plongeur se déplace d'abord de 2 mm à l'intérieur du joint torique "statique", puis en contact axial avec le joint torique contre le collier avant au plus petit diamètre du cône.
En arrivant sur ce plus petit diamètre de siège, il y a un espace radial de 0,25 mm entre le diamètre intérieur du joint torique et son siège, de sorte que lorsqu'on tire plus loin, l'encre ou l'air derrière le piston s'échappe facilement.
Ce faisant, il n'y a pratiquement aucune restriction lors de l'extraction de la tige.
Lorsque l'on pousse la tige dans le siège du piston, celle-ci se déplace d'abord axialement dans le joint torique statique, arrivant au collet du siège arrière.
A ce moment, le diamètre intérieur du joint torique devient en contact avec le diamètre plus grand de son siège conique et le vide est créé.
En fait, le joint torique fonctionne comme un " clapet anti-retour " parfaite.
Notez que la nouvelle tête de piston est également équipée d’une pointe d'origine à l'avant pour pousser la tige hors du centre lorsque le piston arrive en position basse.
Ce déplacement assure un remplissage facile et un transfert d'encre fluide pendant l'écriture.
Le seul inconvénient étant que l'on doit installer une tige de piston 5mm plus courte ,
Comme les tiges de piston d’acier recouvertes de celluloïd d'origine présentent souvent des fissures et des piqûres dues à la formation de rouille, une tige solide en acier inoxydable est de loin supérieure.
3-Les résultats.. :
Les tests ont révélé un vide parfait, en poussant la tige pendant 25 mm, elle saute à fond car elle était chargée par ressort !
Et l'apport d'encre est de 1,5/1,6 ml, ce qui n'est pas un mauvais résultat à mon avis.
Le grand avantage de la conception du "joint torique mouvante" est que le piston se centre automatiquement dans l'alésage du corps lorsqu'on pousse le piston vers le bas. Sur le versions classiques- avec les joint piston flexible - on peut pousser la tige légèrement inclinée, ce qui entraîne une perte de vide puisque le joint du piston se déformera facilement dans cette situation en résultant d'une légère fuite.
Notez que la même approche de réparation peut être utilisée sur les Doric de deuxième génération plus grande, bien que logiquement des pièces de plus grande taille soient nécessaires.
L’avantage de ce design alternative est que tous les joints sont des joints torique standard,facilement a remplacer et facilement a obtenir.
Certains de vous - les puristes - peuvent à juste titre dire que ce stylo n'est pas aussi original après avoir fait la réparation comme tel, mais notez que je n'ai rien adapté sur le stylo lui-même, de sorte que le stylo peut encore être reconstruit à sa conception de remplissage originale.
Sur la photos ci-jointe, vous pouvez voir un photo avec les nouvelles pièces, avec l'ancienne tige en haut de la photo.
Ensuite j'ai ajoutée une croquis avec l'explication du système;
Cordialement,
Francis
Image

En bas un croquis du système :
Image


Dernière édition par Fountainbel le 20 Mai 2018 11:44, édité 4 fois.

Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 18 Mai 2018 22:10 
Hors-ligne
Modérateur I.B.
Modérateur I.B.
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 18 Mai 2011 10:23
Message(s) : 11406
Localisation : Le Havre (F) & Antwerpen (B)
Voilà une réparation très astucieuse ! Bravo Francis !

_________________
Dans la vie, il faut savoir être souple !
Image Image
Orange = modération, Noir = sans modération.
En cas de désaccord avec la modération, veuillez avoir l'obligeance de contacter Leibniz ou PDZ.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 19 Mai 2018 06:55 
Hors-ligne
Midnight Blue
Midnight Blue

Inscription : 29 Avr 2018 17:18
Message(s) : 215
Haute ingénierie...


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 19 Mai 2018 15:10 
Hors-ligne
Prussian blue
Prussian blue
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 18 Jan 2014 21:34
Message(s) : 842
Salut Francis,

J'aime beaucoup le système pour le piston, ça ressemble un peu à celui des Pilot anciens. Le problème de surpression lorsque l'on tire la tige du piston du corps était sûrement un problème avec les cartouches d'étanchéité d'origine mais les restaurations modernes avec des joints toriques suppriment ce soucis.

De mémoire Eversharp fournissait une pince spéciale à ces réparateur pour dévisser la cartouche d’étanchéité. A l'époque cela devait être possible mais avec le temps le dévissage est difficile voir impossible, un peu le même problème que pour les vacumatic à pompe en celluloïd. C'est la même chose avec les Sheaffer, parfois la cartouche sort du stylo mais la plupart du temps c'est pas possible.
Personnellement je restaure les Eversharp comme les sheaffer, en refaisant la cartouche en passant par l’intérieur du stylo. Cela marche très bien et la capacité de remplissage n'est pas diminuée.

L’éclatement des tiges est une sacrée plaie sur ces stylos quelque soit la marque, heureusement qu'elles sont faciles à refaire!

_________________
blog: http://stylosplumegg917.wordpress.com/
restauration/réparation de stylo-plumes: Le Styl'hopital


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 19 Mai 2018 19:41 
Hors-ligne
Prussian blue
Prussian blue

Inscription : 15 Août 2011 09:59
Message(s) : 1476
Bonsoir Guillaume !
Et merci pour votre reaction.
A mon opinion/experience la surpression lorsque l'on tire la tige du piston du corps est crée par la restriction generée par le joint de piston, et beaucoup moins par le joint sur la tige.
A ca concerne le joint sur la tige, je vous comprends, mais personnellement je n'aime pas de forée la cartouche originale
a l'interieur du corps partiellement, et l'installation d'une joint torique blindée.
Si dans je future il faut remplacer je joint ca demande de nouveau le forage.
Avec le system propose on peut facilement remplacer les joints et la stylo reste complètement originale, ce qui permet les"puriste" -si ils ont le courage d'essayer la rétraction du cartouche originale- de retourner vers le design l'originale.
Sur les Sheaffer plunger fillers j'utilise exceptionnellement aussi une version de cette cartouche complementaire.
Mais avec un outil speciale qui j'ai fabriquée j'ai réussi de tirer 90% des cartouches originale.
Cordialement,
Francis

GG917 a écrit :
Salut Francis,
J'aime beaucoup le système pour le piston, ça ressemble un peu à celui des Pilot anciens. Le problème de surpression lorsque l'on tire la tige du piston du corps était sûrement un problème avec les cartouches d'étanchéité d'origine mais les restaurations modernes avec des joints toriques suppriment ce soucis.

De mémoire Eversharp fournissait une pince spéciale à ces réparateur pour dévisser la cartouche d’étanchéité. A l'époque cela devait être possible mais avec le temps le dévissage est difficile voir impossible, un peu le même problème que pour les vacumatic à pompe en celluloïd. C'est la même chose avec les Sheaffer, parfois la cartouche sort du stylo mais la plupart du temps c'est pas possible.
Personnellement je restaure les Eversharp comme les sheaffer, en refaisant la cartouche en passant par l’intérieur du stylo. Cela marche très bien et la capacité de remplissage n'est pas diminuée.

L’éclatement des tiges est une sacrée plaie sur ces stylos quelque soit la marque, heureusement qu'elles sont faciles à refaire!


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 19 Mai 2018 23:11 
Hors-ligne
Prussian blue
Prussian blue
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 18 Jan 2014 21:34
Message(s) : 842
La surpression est bien crée par le joint du piston, cela ne fait aucun doute. Suffit de comparer un vac-fill utilisant un joint de piston plat avec un Onoto au joint en forme de coupe pour s'en rendre compte. Mais les cartouche d’étanchéité "modernes" avec des joints toriques résistent bien mieux à la surpression que celle d’origine faites de disques de caoutchouc alternée de disques de feutres. Maintenant c'est plus une question de facilitée d'utilisation avec un système de joint de piston laissant passer l'encre ou l'air quand on tire le piston. A l'époque les histoires de brevet ont surement empêché certaines marques d'adapter ce genre de système sur leurs stylos.

_________________
blog: http://stylosplumegg917.wordpress.com/
restauration/réparation de stylo-plumes: Le Styl'hopital


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 20 Mai 2018 07:17 
Hors-ligne
Prussian blue
Prussian blue

Inscription : 15 Août 2011 09:59
Message(s) : 1476
GG917 a écrit :
La surpression est bien crée par le joint du piston, cela ne fait aucun doute. Suffit de comparer un vac-fill utilisant un joint de piston plat avec un Onoto au joint en forme de coupe pour s'en rendre compte. Mais les cartouche d’étanchéité "modernes" avec des joints toriques résistent bien mieux à la surpression que celle d’origine faites de disques de caoutchouc alternée de disques de feutres. Maintenant c'est plus une question de facilitée d'utilisation avec un système de joint de piston laissant passer l'encre ou l'air quand on tire le piston. A l'époque les histoires de brevet ont surement empêché certaines marques d'adapter ce genre de système sur leurs stylos.


Il semble que j'ai mal compris votre reaction initiale, mes excuses…
Merci pour votre clarification Guillaume , et complètement d'accord a ce sujet.
Francis


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 20 Mai 2018 14:52 
Hors-ligne
Prussian blue
Prussian blue
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 18 Jan 2014 21:34
Message(s) : 842
J'avais bien vu que l'on s'etait mal compris FRancis, pas de soucis. Ce qui est assez marrant sur ce sujet c'est que Onoto qui avait des stylos ne créant pas de surpression déconseillait fortement de "pomper" avec le piston alors que Sheaffer qui avait les stylos créant la plus forte surpression conseillait de pomper plusieurs fois pour avoir un remplissage optimal!

_________________
blog: http://stylosplumegg917.wordpress.com/
restauration/réparation de stylo-plumes: Le Styl'hopital


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 8 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC [Heure d’été]


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Google [Bot] et 2 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Aller vers :  
Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en français • Utiliser phpBB avec un certificat SSL