Le chemin du débutant ?

Tout ce qui touche à la calligraphie et au dessin à l'aide d'encres. Ecriture d'un point de vue technique.
Oliv'
Midnight Blue
Midnight Blue
Messages : 396
Enregistré le : 05 janv. 2019 15:20

Re: Le chemin du débutant ?

Message par Oliv' » 07 déc. 2019 15:42

Je me lance:

Sachant qu mon objectif est d'améliorer mon écriture "de tous les jours", je me soumet à votre bienveillante critique.
Pour que la comparaison soit juste, le même stylo et le même papier (j'ai un doute sur l'encre du premier: Perle Noire de Herbin pour le second).

La première en faisant attention à mon écriture, la seconde un peu moins, mais après quelques dizaines de pages de "réapprentissage". Ce qui est curieux, c'est que les sensations ont également changé, preuve d'une meilleure exploitation de cette plume bien agréable ?

ImageImage

Si je devais preuve d'auto-critique je dirais qu'il y a encore du boulot, mais ça prend forme tout doucement.

Pas taper pour l'ortho svp. Ecrit sans relecture. :oops:

Olorin
Midnight Blue
Midnight Blue
Messages : 511
Enregistré le : 02 mai 2019 11:04
Localisation : Belgique

Re: Le chemin du débutant ?

Message par Olorin » 07 déc. 2019 15:56

Franchement, je trouve ton écriture très lisible et régulière.

Mirifix78
Prussian blue
Prussian blue
Messages : 1122
Enregistré le : 09 nov. 2017 18:06

Re: Le chemin du débutant ?

Message par Mirifix78 » 07 déc. 2019 16:45

La première est plus originale et un peu moins lisible car les mots et les lignes sont trop rapprochés.
La seconde est plus lisible, mais je n'ai jamais aimé ces lettres (très) obliques, ça fait vieux, apprêté et d'un autre siècle.
Je te conseillerais de t'appliquer un peu plus sur la première mouture, en espaçant plus tout ça pour aérer le texte.

Oliv'
Midnight Blue
Midnight Blue
Messages : 396
Enregistré le : 05 janv. 2019 15:20

Re: Le chemin du débutant ?

Message par Oliv' » 08 déc. 2019 10:29

Merci pour ces premiers retours.

3 mois d'exercices entre les deux :)
En effet la première est plus "personnelle", mais je souffrait d'un "ratatinement" des écrits (trop petits et trop serrés) en plus d'une mauvaise utilisation du stylo lié à un usage du Bic (oui nommons le, le bougre !)
J'insiste: sur la première j'étais appliqué, la langue pendante, tel l'écolier modèle. C'est à peine oser vous dire que sans ça... :gneu:

En gros, en 3 mois je me suis "forcé" à :
- mieux me tenir quand j'écris (avant j'étais le nez sur la feuille, la tête penchée sur le côté)
- mieux tenir mon plume (je tenais mon Bic par le dessous. Si si, c'est possible !)
- former les lettres puis les mots en cursif (en attaché donc)
- gérer la pression sur la plume (encore en cours d'apprentissage. Avant je forçais le trait en "remontant". Je vous laisse deviner la souffrance de mes volatiles)
- écrire un (peu) plus grand et aéré.

Restent à(?):
- corriger l'inclinaison (même si aujourd'hui je suis bien plus à l'aise très penché)
- re-personnaliser un alphabet trop académique (mais bien pratique dans la rééducation)
- ???

Avatar du membre
Shimaree
Prussian blue
Prussian blue
Messages : 648
Enregistré le : 02 mai 2016 21:24
Localisation : Ile-de-France ouest

Re: Le chemin du débutant ?

Message par Shimaree » 08 déc. 2019 21:24

Merci Oliv' pour le partage ! :)
J'aime beaucoup les deux.
Comme Mirifix, j'ai particulièrement aimé le premier échantillon, mais je crois que je le lirais avec encore plus de plaisir si tes lignes étaient plus espacées.

Sinon, félicitations, pour tes efforts de trois mois ! :D
Et si je peux me permettre de rajouter une ligne à tes "reste à..." ce serait : écrire une ligne sur deux, ou encore mieux, mesurer ta largeur de bec, caler la hauteur idéale qu'il faut à ton corps de lettre, à tes hastes et à tes hampes et te faire du papier ligné sur mesure...
(c'est aussi ce que je me dis que je dois faire... et que je dois encore faire... :lol: )

Oliv'
Midnight Blue
Midnight Blue
Messages : 396
Enregistré le : 05 janv. 2019 15:20

Re: Le chemin du débutant ?

Message par Oliv' » 08 déc. 2019 22:10

Shimaree a écrit :
08 déc. 2019 21:24
Merci Oliv' pour le partage ! :)


J'ai un peu 'impression de passer une audition, mais ça va, le public/juge est sympa :)
J'aime beaucoup les deux.
Comme Mirifix, j'ai particulièrement aimé le premier échantillon, mais je crois que je le lirais avec encore plus de plaisir si tes lignes étaient plus espacées.


J'aurais du calibrer les photos pour montrer qu'effectivement, j'écrivais petit et serré à l'époque.
J'espère à terme revenir à un alphabet proche de celui-ci sans oublier mon apprentissage.
Et si je peux me permettre de rajouter une ligne à tes "reste à..." ce serait : écrire une ligne sur deux, ou encore mieux, mesurer ta largeur de bec, caler la hauteur idéale qu'il faut à ton corps de lettre, à tes hastes et à tes hampes et te faire du papier ligné sur mesure...
Clairement ! Surtout pour mon corps de lettre qui flotte un peu. Je pense depuis quelques jours à cette idée, mais je manque encore un peu de connaissances pour bien faire le taf.

Avatar du membre
Shimaree
Prussian blue
Prussian blue
Messages : 648
Enregistré le : 02 mai 2016 21:24
Localisation : Ile-de-France ouest

Re: Le chemin du débutant ?

Message par Shimaree » 08 déc. 2019 22:22

Dans "Calligraphie, 100 alphabets" de David Harris, l'auteur commence par expliquer que la référence pour la hauteur des lettres doit être la largeur du bec de ta plume. Donc il dessine un petit trait horizontal, avec la plume tenue parfaitement parallèle à ligne d'écriture, puis un deuxième trait, dont le bord inférieur doit être dans le prolongement exact du bord supérieur du premier. Et il dessine ainsi un petit escalier. (Ou pour occuper moins de largeur, un "escalier" en quinconce ;) )
A chaque alphabet, il précise le nombre de largeurs de bec que doit faire le corps des lettres (en général 4 ou 5), ainsi que les hastes et les hampes.
Si tu as des échantillons de ton écriture, si particulière et si jolie, il te suffit de tracer les traits inférieur et supérieur du corps de base, du sommet des hastes, et du bas des hampes, et d'en mesurer le nombre de largeurs de bec...
Une fois que tu as ces nombres d'or, tu peux transposer les écartement des lignes de référence si tu changes de plume...

Oliv'
Midnight Blue
Midnight Blue
Messages : 396
Enregistré le : 05 janv. 2019 15:20

Re: Le chemin du débutant ?

Message par Oliv' » 08 déc. 2019 23:09

Merci beaucoup.. Je vais m'y pencher. :lire:

Avatar du membre
Corto_M
Asa Gao
Asa Gao
Messages : 102
Enregistré le : 04 oct. 2015 15:44

Re: Le chemin du débutant ?

Message par Corto_M » 09 déc. 2019 09:10

Pour la hauteur de corps en fonction de la largeur du bec de plume, ça n'est pertinent que pour les écritures avec plume à bec plat. Ce qui n'est pas le cas ici.

Avatar du membre
Shimaree
Prussian blue
Prussian blue
Messages : 648
Enregistré le : 02 mai 2016 21:24
Localisation : Ile-de-France ouest

Re: Le chemin du débutant ?

Message par Shimaree » 09 déc. 2019 13:03

Oh!
En même temps, je perçois la logique. :mrgreen:
Merci Corto !

Avatar du membre
Psyann
Prussian blue
Prussian blue
Messages : 793
Enregistré le : 27 mai 2017 16:28
Localisation : Castres

Re: Le chemin du débutant ?

Message par Psyann » 09 déc. 2019 13:47

Ce que la seconde écriture gagne en esthétique, elle le perd en lisibilité de par son inclinaison.
Cette évolution de ton écriture montre que tu es capable de faire évoluer significativement ta graphie. Et tout comme Mirifix je pense que tu peux conserver ton écriture d'origine en travaillant tes lettres afin de la rendre un peu plus lisible tout en gardant ton caractère.
"Si vous m'avez compris, c'est sans doute que je me suis mal exprimé !"
Alan Greenspan


Qui je suis? -> viewtopic.php?f=4&t=14335

Oliv'
Midnight Blue
Midnight Blue
Messages : 396
Enregistré le : 05 janv. 2019 15:20

Re: Le chemin du débutant ?

Message par Oliv' » 09 déc. 2019 21:23

Psyann a écrit :
09 déc. 2019 13:47
Ce que la seconde écriture gagne en esthétique, elle le perd en lisibilité de par son inclinaison.
Cette évolution de ton écriture montre que tu es capable de faire évoluer significativement ta graphie. Et tout comme Mirifix je pense que tu peux conserver ton écriture d'origine en travaillant tes lettres afin de la rendre un peu plus lisible tout en gardant ton caractère.
Je m'y suis tenté aujourd'hui (rapidement). C'est marrant d'avoir du mal à reproduire une écriture pourtant tenue des années durant.
De la peine à placer une boucle sans pencher le trait. Et surtout un constat curieux: comment faisais je pour ne pas écrire en cursif ? (le mots se posent plus vite aujourd'hui)

Je pense m'orienter, avec et par vos conseils, sur un alphabet plus personnel (1er échantillon) mêlé au cursif (de la seconde) en m'aidant d'une reglure personnalisée en tentant de "redresser" (au moins un peu) cette inclinaison prononcée.
En théorie ce n'est pas si dur: un jambage particulier et des verticales toutes à la même hauteur. J'essaierai de me tenter à des liaisons longues pour aérer le mot.

Écrire "droit" me gêne pour une raison un peu macho, mon écriture s'arrondit vite (et trop) . Si j'accepte volontiers la part de féminité de chaque ours, cela va au-delà de la vision que j'ai de moi même.

Y a du boulot. Mais ça donne une bonne occasion d'écrire et de varier mes plumes. :D

Encore merci pour les retours. C'est encourageant. :)

Mirifix78
Prussian blue
Prussian blue
Messages : 1122
Enregistré le : 09 nov. 2017 18:06

Re: Le chemin du débutant ?

Message par Mirifix78 » 09 déc. 2019 21:53

Tu peux écrire droit et fin (je veux dire étroit), c'est viril. On ne te demande pas l'écriture rondouillarde de Piggy la cochonne.

Avatar du membre
Parchemin52
Bleu Mers du Sud
Bleu Mers du Sud
Messages : 31
Enregistré le : 29 nov. 2019 16:13
Localisation : Maisons Alfort

Re: Le chemin du débutant ?

Message par Parchemin52 » 17 déc. 2019 20:25

Oliv' a écrit :
07 déc. 2019 15:42
Je me lance:

Sachant qu mon objectif est d'améliorer mon écriture "de tous les jours", je me soumet à votre bienveillante critique.
Pour que la comparaison soit juste, le même stylo et le même papier (j'ai un doute sur l'encre du premier: Perle Noire de Herbin pour le second).

La première en faisant attention à mon écriture, la seconde un peu moins, mais après quelques dizaines de pages de "réapprentissage". Ce qui est curieux, c'est que les sensations ont également changé, preuve d'une meilleure exploitation de cette plume bien agréable ?

ImageImage

Si je devais preuve d'auto-critique je dirais qu'il y a encore du boulot, mais ça prend forme tout doucement.

Pas taper pour l'ortho svp. Ecrit sans relecture. :oops:
Salut Oliv'!
J'aime aussi changer d'écriture quelquefois et voir ce que cela donne. Concernant ce que tu as écris, je préfère la première qui me parait plus originale mais c'est une affaire de goût .Ensuite, n'oublie pas non plus que c'est une histoire de grosseur de plume également. A l'occasion je posterai quelques exemples que j'ai tracé et tu me diras ce que tu en penses. Quoi qu'il en soit, notre écriture "naturelle" revient toujours lorsque l'on écrit rapidement mais on peut toujours l'améliorer!
A bientôt
Vincent

Oliv'
Midnight Blue
Midnight Blue
Messages : 396
Enregistré le : 05 janv. 2019 15:20

Re: Le chemin du débutant ?

Message par Oliv' » 17 déc. 2019 21:12

En ce moment j'essaie d'associer les deux exemples présentés.
C'est à dire certaines lettres de la première, notamment les y-g-j dont la "boucle" me revient instinctivement.

Difficile par contre de redresser l'italique sans reprendre la mauvaise habitude d'appuyer sur les montantes et d'arrondir mes ovales.

Pour le fun je me tente à allonger mes liaisons et d'agrandir mes lettres (enfin surtout de ne pas revenir à la taille du premier cliché.)

En bref je me reconstruit un alphabet en essayant de ne pas perdre certains gestes difficilement (et tardivement) appris.

En écriture (très) rapide la variation est en effet présente. La graphie "s'écrase". La lisibilité aussi. :D

Quand je serai près je reposerai les évolutions, à l'échelle cette fois, pour me soumettre à votre regard.


La grosseur de plume influe beaucoup en effet. Lors de mes séances j'ai appris à apprécier dans un premier temps les Stub, pour pallier à ma défaillance de pression. Puis les M juteuses pour écrire plus gros. Aujourd'hui j'hésite entre F et M avec un peu de souplesse pour m'amuser avec cette caractéristique.

Comme je fais "tourner" mes différents stylos, je constate aussi plus finement les différents ressentis. Certaines "freinent" sur le papier et proposent un beau contrôle, d'autres patinent et donnent ainsi une autre dimension à l'écriture quand la lettre s'envole...

Je découvre ainsi que le chemin du débutant, c'est un voyage au but désiré certes, mais aussi une épopée enrichissante.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 4 invités