Encres : ombrage, glisse, … encrassement ?

Les encres pour stylos-plume.
Répondre
Avatar du membre
jddegap
Prussian blue
Prussian blue
Messages : 722
Enregistré le : 22 déc. 2017 17:57
Localisation : Hautes-Alpes
Contact :

Encres : ombrage, glisse, … encrassement ?

Message par jddegap » 07 oct. 2018 16:13

Encres, les qualités que je recherche :
ombrage et glisse. Corolaire : encrassement ?

Voilà, c’est un résumé de ce que je développe ci-après, en espérant ne pas vous paraître trop pédant et ennuyeux … [ :vieux: ]


N’ayant pas l’esprit particulièrement cartésien, ne possédant aucune compétence en chimie, je pose quelques bases sans doute approximatives pour lancer mon sujet :
J’aime les encres de couleur sobre et conventionnelle, plutôt bleu-noir, mais qui savent faire preuve d’excentricité quand elles sont appliquées par un stylo-plume au débit suffisant, mais pas excessif, car trop de générosité a généralement pour conséquence de saturer la couleur à l’excès, jusqu’au noir, parfois.

Je n’aime pas les plumes fines, préférant la sensation de glisse à la précision, ce qui s’accorde avec mon goût pour les effets d’ombrage qui se manifestent plus volontiers dans les traits épais.
Cette appétence pour les dégradés et autres nuances de coloris et de luminosité discrédite certaines encres connues, à la couleur généralement appréciée, mais qui ne me conviennent pas en raison de leur ennuyeuse constance.
J’avais par exemple dans cette catégorie un flacon de l’encre Herbin Eclat de Saphir. Un très joli bleu mais trop homogène dans son application.

Mais supprimer de ma wishlist les encres plates n’est pas suffisant.
Il m’arrive de tester une encre semblant correspondre à mes critères, généralement après l’avoir repérée sur des revues du forum ou des vidéos YouTube.
Ce genre d’achat impulsif m’a parfois déçu ; ce que j’avais entrevu via le médium ne correspond pas à mon expérience (papier et stylo différent, etc. …) mais surtout, bien souvent, l’encre s’accorde difficilement avec certains stylos, ou ses propriétés visco-dynamiques ne m’apportent que peu de satisfaction à l’usage. En général, le résultat obtenu avec ce type d’encre au tempérament fade est tout aussi insipide à contempler sur le papier.

Ainsi, j’avais trouvé une encore peu coûteuse, à la couleur me plaisant particulièrement : la Navy Blue de Seitz-Kreuznach. Elle présente un aspect très semblable à celui de la Midnight-Blue de Montblanc, mais elle se révèle sans saveur à l’écriture, comme de l’eau, quand l’encre Montblanc, à la lubrification bien supérieure, communique un plaisir tactile et assure au scripteur une bien meilleure maîtrise de son trait.

Dans la série des déceptions techniques, Nuage de Gris, de J. Herbin (encore! Cette marque réputée, à bon droit j’en suis convaincu, n’est pas pour moi !), cette encre grise, dont j’aime beaucoup les tons délicats, réagit très bizarrement sur certains papiers : elle laisse après séchage un genre de dépôt, comme si on avait utilisé un fusain, et qui produit une traînée en frottant. ( !?)

Jusqu’à récemment, l’encre qui m’avait le plus convaincu, à la fois par la beauté de ses couleurs et nuances et ses qualités à l’apposition, en particulier son extraordinaire glisse, c’est la Montblanc Toffee Brown. (Eh oui, je l’ai écrit : je préfère les bleus :mrgreen: ).

Concernant cet excellent pouvoir glissant qui transfigure n’importe quelle plume utilisée, surtout celles qui, déjà excellentes, transmettent beaucoup d’informations, j’ai cru comprendre, en grande partie grâce au document universitaire que nous a montré grindsel, que les encres dont le solvant est l’eau ne possèdent pas de liant et que l’optimisation de leur viscosité/fluidité est due à l’adjonction d’additifs, de cires en l’occurrence, destinées à donner de la brillance mais également à modifier les propriétés dynamiques en agissant sur le frottement.
J’imagine que l’une des difficultés rencontrées par les chimistes réside en la nécessité de limiter le risque d’encrassement, en tenant compte du reste de la composition ; c’est sans doute pourquoi au retrouve un tempérament différent d’une formulation à l’autre au sein d’une même marque.

J’ai récemment constaté que la Lavender Purple de Montblanc, par ailleurs excellente dans mon 149, et effectivement doté de grandes qualités de glisse, ne parvenait pas toujours à s’écouler jusqu’à la pointe de la plume de mon Kaweco sport. (Ce stylo bas de gamme s’accorde mieux avec une encre Lamy, plutôt aqueuse.)

Voici donc où j’en suis de ma relation avec les encres. Je ne me satisfais plus d’un rendu correspondant à mes inclinations, il me faut également et surtout éprouver une satisfaction physique à l’écriture, du domaine de la proprioception. Le stylo, sa plume et le papier y jouent leur rôle, mais l’encre également.

J’en étais là et c’est alors que j’ai remarqué avec émerveillement, dans le carnet grand voyageur de darasz, quelques lignes déposées avec Iroshizuku Tsuki-Yo de Pilot.
Je sais, je l'ai déjà dit ailleurs mais que voulez-vous, ce carnet est une rudement bonne idée !
J’ai parcouru le forum, constaté que de nombreux contributeurs la portaient aux nues et que, de l’avis général, les encres Iroshizuku étaient réputées pour leur glisse parfaite.
Dans le même carnet grand voyageur, deux autres contributeurs avaient également utilisé Tsuki-Yo, l’un avec un stylo au débit généreux et l’autre avec, au contraire, un stylo un peu sec et une plume fine. A chaque fois, le rendu était nettement différent, et ce que j’obtiens d'un stylo à l'autre est encore différent …
Image
Depuis que je me la suis procurée, son extrême variété me ravit. Et puis alors, encore une fois, ce fameux pouvoir lubrifiant : un régal.

Par le passé, des membres du forum se sont inquiétés d’un possible encrassement avec cette marque, mais, à ma connaissance, il n’y a pas de témoignage concernant des stylos-plume maltraités par Iroshizuku. ( ?)

Il n’empêche, j’ai remarqué, à l’occasion du nettoyage des stylos-plume avant de passer à une autre couleur d’encre, que c’est avec les encres dotées de la meilleure lubrification, et donc sans doute les plus grasses, si cela signifie quelque chose dans la composition des encres, que je rencontre le plus de difficultés à éliminer les dernières traces de couleur. Exemple vécu avec les Montblanc Toffee Brown, Lavender Purple, et maintenant Iroshizuku Tsuki-Yo. De là à y voir un lien de causalité…

Voilà, ce que j’avais à dire …
Commentaires, contradictions, confirmations, infirmations et autres avis sont les bienvenus. :D
Jérôme
jddegap, Jérôme D. de Gap dans les Hautes-Alpes quoi, anciennement connu sous le nom de Jérôme D. ... ;)

Avatar du membre
Hobiecat
Modérateur I.B.
Modérateur I.B.
Messages : 11727
Enregistré le : 18 mai 2011 10:23
Localisation : Le Havre (F) & Antwerpen (B)

Re: Encres : ombrage, glisse, … encrassement ?

Message par Hobiecat » 07 oct. 2018 17:57

La bonne glisse est surtout affaire de tension de surface élevée (le produit vaisselle en est un bon exemple, on peut faire des bulles avec :mrgreen: )

Avec une tension de surface élevée, on a une bonne circulation de l'encre dans le stylo et il se forme un "film" entre la plume et le papier. Bien sûr, la plume et le papier interviennent aussi dans ce résultat.

Silverado qui a ďéjà mentionné avoir amélioré des encres avec de l'agent mouillant joue en fait sur ce paramètre. ;)
Dans la vie, il faut savoir être souple !
Image
Orange = modération, Noir = sans modération.
En cas de désaccord avec la modération, veuillez avoir l'obligeance de contacter Leibniz ou PDZ.

Avatar du membre
jddegap
Prussian blue
Prussian blue
Messages : 722
Enregistré le : 22 déc. 2017 17:57
Localisation : Hautes-Alpes
Contact :

Re: Encres : ombrage, glisse, … encrassement ?

Message par jddegap » 08 oct. 2018 16:32

Ah oui j'avais vu ça, mais dans mon texte, j'évoquais plutôt les encres qui ont une bonne lubrification d'emblée et qui, d'après ma petite expérience, sont également souvent celles qui sont le plus difficiles à nettoyer...
;)
Jérôme
jddegap, Jérôme D. de Gap dans les Hautes-Alpes quoi, anciennement connu sous le nom de Jérôme D. ... ;)

Avatar du membre
silverado
Shin-ryoku
Shin-ryoku
Messages : 5125
Enregistré le : 05 févr. 2010 18:41
Localisation : Perpignan
Contact :

Re: Encres : ombrage, glisse, … encrassement ?

Message par silverado » 08 oct. 2018 17:29

" les encres dont le solvant est l’eau ne possèdent pas de liant et que l’optimisation de leur viscosité/fluidité est due à l’adjonction d’additifs, de cires en l’occurrence, destinées à donner de la brillance mais également à modifier les propriétés dynamiques en agissant sur le frottement."
Je n'y avais pas pensé... Mais ces additifs, de type cires, ont un point de fusion assez bas. Cela expliquerait peut-être pourquoi Montblabc préconise le nettoyage à l'eau tiède de ses stylos ?
"bienheureux soient les fêlés, car ils laissent passer la lumière"
Michel Audiard

Avatar du membre
Hobiecat
Modérateur I.B.
Modérateur I.B.
Messages : 11727
Enregistré le : 18 mai 2011 10:23
Localisation : Le Havre (F) & Antwerpen (B)

Re: Encres : ombrage, glisse, … encrassement ?

Message par Hobiecat » 08 oct. 2018 17:55

Dans le texte pointé par Grindsel, ça parle de cire pour les stylo à bille (ce qui fait sens), mais ne parle que de solution aqueuse pour les plumes : la mécanique très complexe des échanges entre le réservoir et la plume via la section ne permettrait sûrement pas à des encres chargées en cire de bien se comporter.
Dans la vie, il faut savoir être souple !
Image
Orange = modération, Noir = sans modération.
En cas de désaccord avec la modération, veuillez avoir l'obligeance de contacter Leibniz ou PDZ.

Mirifix78
Prussian blue
Prussian blue
Messages : 718
Enregistré le : 09 nov. 2017 18:06

Re: Encres : ombrage, glisse, … encrassement ?

Message par Mirifix78 » 08 oct. 2018 19:14

Les cires, en principe c'est hydrophobes. Il s'agit peut-être de molécules organiques complexes hydrophiles et hydrosolubles. Peut être tout simplement de l'agar-agar qui sait ?

grindsel
Shin-ryoku
Shin-ryoku
Messages : 3576
Enregistré le : 06 févr. 2015 18:39
Localisation : PACA

Re: Encres : ombrage, glisse, … encrassement ?

Message par grindsel » 08 oct. 2018 19:47

Je suis de l'avis de Hobiecat. Il ne doit pas y avoir de cires ni de liant gras dans les encres pour stylo-plume.
Par contre, je ne suis pas sûre que les nouvelles encres qui ont des reflets irisés, métalliques (effet "shimmering) et autres additifs à la mode ne comportent pas en plus de quoi empêcher ces additifs de s'agglomérer ou de réagir entre eux...
Il faudrait l'avis d'un chimiste pour nous aider à y voir plus clair.
J'ai toujours trouvé idiot de risquer de détruire un mécnisme de stylo pour une "bête" encre à la mode...

NB : je ne sais si certains ont connu les encres solides pour la gravure ou l'imprimerie qui se présentaient en pot, elles avaient la consistance de cires dures et pouvaient s'étaler au couteau. C'étaient, je pense, les encres les plus grasses ....
Penser, rêver, créer...


Image

Avatar du membre
jddegap
Prussian blue
Prussian blue
Messages : 722
Enregistré le : 22 déc. 2017 17:57
Localisation : Hautes-Alpes
Contact :

Re: Encres : ombrage, glisse, … encrassement ?

Message par jddegap » 08 oct. 2018 20:04

Effectivement je n'avais certainement pas tout bien compris :|
Par contre je vois qu'on parle de mélange eau / glycol :

"Les encres pour stylos à plume, feutres et systèmes « roller ball » sont des encres aqueuses ; on dissout 3 à 5% de colorant (noir d’aniline ou autres colorants d’aniline : nigrosine B) dans des mélanges eau-glycol. Après filtration elles sont placées dans les cartouches ou réservoirs. Il n’y a pas de liant."


Les glycol ont des capacités adoucissante, je crois ?
C'est peut-être sur ces composés que l'on joue pour obtenir un bon rapport fluidité - viscosité - lubrification :?:

À propos, avez-vous fait le même constat que moi sur le fait que les encres les mieux lubrifiées seraient également les moins faciles à rincer ?
Jérôme
jddegap, Jérôme D. de Gap dans les Hautes-Alpes quoi, anciennement connu sous le nom de Jérôme D. ... ;)

Avatar du membre
Hobiecat
Modérateur I.B.
Modérateur I.B.
Messages : 11727
Enregistré le : 18 mai 2011 10:23
Localisation : Le Havre (F) & Antwerpen (B)

Re: Encres : ombrage, glisse, … encrassement ?

Message par Hobiecat » 08 oct. 2018 20:13

jddegap a écrit :À propos, avez-vous fait le même constat que moi sur le fait que les encres les mieux lubrifiées seraient également les moins faciles à rincer ?
Je m'aperçois que j'ai oublié de répondre à cette question : j'utilise essentiellement des Pilot ou Iroshizuku (essentiellement = 99% :mrgreen: ), qui ont la réputation d'être bien lubrifiées, et aucune ne me pose de problème de rinçage.
Dans la vie, il faut savoir être souple !
Image
Orange = modération, Noir = sans modération.
En cas de désaccord avec la modération, veuillez avoir l'obligeance de contacter Leibniz ou PDZ.

Avatar du membre
Plum73
Ex Animateur SDD
Ex Animateur SDD
Messages : 7152
Enregistré le : 16 nov. 2013 07:32
Localisation : Savoie
Contact :

Re: Encres : ombrage, glisse, … encrassement ?

Message par Plum73 » 08 oct. 2018 20:26

Je n'ai pas poussé ma réflexion à ce point, mais mes tests de nombreuses marques me permettent de dire que seuls les
Montblanc, Iroshizuku et peut être Sailor ont une glisse irréprochable.
Pour faire les tests j'ai rincé de nombreux stylos-plume pour permettre un ré encrage de qualité (sans trace de l'encre précédente).
Je n'ai constaté aucune différence, c'est toujours aussi pénible à réaliser, quelle que soit l'encre. :lol:
Les autres marques peuvent être intéressantes pour certaines couleurs mais dans le futur, lorsque j'aurai fini les tests, je me limiterai à ces 3 marques.
Plum73 des Alpes.
https://inksnibs.com/
Twitter: @Plum735
Les désirés: Pelikan 100 lizard, 110, 111 et 112, Toledo, 800, 1000 - MB Solitaire, Heritage 1912, 149 et 146 - Oldwin - Namiki Yukari Royale - Namiki Yukari Chinkin - Nakaya Cigar - Waterman's 54 et pleins d'autres.
Image
"L'essentiel est sans cesse menacé par l'Insignifiant" - R. Char

Mirifix78
Prussian blue
Prussian blue
Messages : 718
Enregistré le : 09 nov. 2017 18:06

Re: Encres : ombrage, glisse, … encrassement ?

Message par Mirifix78 » 08 oct. 2018 20:33

jddegap a écrit :Effectivement je n'avais certainement pas tout bien compris :|
Par contre je vois qu'on parle de mélange eau / glycol :

"Les encres pour stylos à plume, feutres et systèmes « roller ball » sont des encres aqueuses ; on dissout 3 à 5% de colorant (noir d’aniline ou autres colorants d’aniline : nigrosine B) dans des mélanges eau-glycol. Après filtration elles sont placées dans les cartouches ou réservoirs. Il n’y a pas de liant."


Les glycol ont des capacités adoucissante, je crois ?
C'est peut-être sur ces composés que l'on joue pour obtenir un bon rapport fluidité - viscosité - lubrification :?:

À propos, avez-vous fait le même constat que moi sur le fait que les encres les mieux lubrifiées seraient également les moins faciles à rincer ?

Le glycol est un abaisseur de tension superficielle : il améliore la mouillabilité de l'encre.
Toi qui es un bon photographe, tu peux essayer de photographier en macro l'angle de contact des encres et vérifier qu'elles peuvent être différentes entre elles.

Avatar du membre
jddegap
Prussian blue
Prussian blue
Messages : 722
Enregistré le : 22 déc. 2017 17:57
Localisation : Hautes-Alpes
Contact :

Re: Encres : ombrage, glisse, … encrassement ?

Message par jddegap » 08 oct. 2018 21:19

Plum73 a écrit :...
Je n'ai constaté aucune différence, c'est toujours aussi pénible à réaliser, quelle que soit l'encre....
Hobiecat a écrit :... j'utilise essentiellement des Pilot ou Iroshizuku, qui ont la réputation d'être bien lubrifiées, et aucune ne me pose de problème de rinçage.
:D
Comme quoi il y a beaucoup de subjectivité dans tout ça. ;)


Plum73 a écrit :...
Les autres marques peuvent être intéressantes pour certaines couleurs mais dans le futur, lorsque j'aurai fini les tests, je me limiterai à ces 3 marques.
Tout ça pour ça !!! :D ;)

Moi aussi, Iroshizuku et Montblanc, ce sont les deux marques sur lesquelles je me suis recentré.... ( mais il y a rien de définitif...)
Jérôme
jddegap, Jérôme D. de Gap dans les Hautes-Alpes quoi, anciennement connu sous le nom de Jérôme D. ... ;)

Avatar du membre
LYTH
Modérateur P.I.
Modérateur P.I.
Messages : 6191
Enregistré le : 10 oct. 2009 20:08
Localisation : Californistère

Re: Encres : ombrage, glisse, … encrassement ?

Message par LYTH » 08 oct. 2018 22:05

Plum73 a écrit :Je n'ai pas poussé ma réflexion à ce point, mais mes tests de nombreuses marques me permettent de dire que seuls les
Montblanc, Iroshizuku et peut être Sailor ont une glisse irréprochable.
Pour faire les tests j'ai rincé de nombreux stylos-plume pour permettre un ré encrage de qualité (sans trace de l'encre précédente).
Je n'ai constaté aucune différence, c'est toujours aussi pénible à réaliser, quelle que soit l'encre. :lol:
Les autres marques peuvent être intéressantes pour certaines couleurs mais dans le futur, lorsque j'aurai fini les tests, je me limiterai à ces 3 marques.
En ce qui me concerne, je viens de passer de la Pilot yama guri à la Sailor doyou, et cette dernière semble nettement supérieure en terme de lubrification à la première. Même remarque pour la Sailor blue black. Je ne dis pas que cette remarque est valable pour les autres Iroshizuku.
LYTH
Magnum : "But Higgins,I can explain !"
Jonathan Quayle Higgins III : "I have studied Aristotle, Socrates, William Friedrich Hegel, Bertrand Russell. I have toured college campuses debating the virtues of dialectic versus symbolic syllogism. I have written scholarly articles on the need for a new, more dynamic logic. But nothing in my life has prepared me for the workings of the Thomas Magnum mind."
_______________________________
Orange = modération
Keep calm & upgrade the forum.
Restez calme & promouvez le forum.

En cas de désaccord avec la modération, merci de contacter Leibniz ou PDZ.

Image

Avatar du membre
allen
Baystate Blue
Baystate Blue
Messages : 1886
Enregistré le : 14 déc. 2012 19:24
Localisation : Milan

Re: Encres : ombrage, glisse, … encrassement ?

Message par allen » 09 oct. 2018 07:06

Si on en croit les revues sur FPN sailor serait le top de la lubrification. Pour autant les encres japonais tendent à être super pigmentées et après quelques déboires sur des vintages et memes sur de la laque (!) je les ai exclus de la rotation sur beaucoup de stylos (bien que la Tsuki Yo) soit ma préférée.

De mon expérience je confirme que Iroshizuku, sailor et MB sont en générale très agréable autant pour la lubrification que pour le shading. En complément j'utilise pelikan et edelstein dont les encres sont plus sèches ce qui convient à mes stylos généreux. Comme j'aime les bleus moi aussi je complète ma liste avec l'aurora et la montegrappa qui est absolument exceptionnelle mais trop difficile à trouver (même ici en Italie).

Tout le reste sont des achats compulsifs qui dorment dans le tiroir. J'ai totalement exclus diamine (Dieu merci du reste pour la palette de couleur). Je regarde tous les bleus, les gris et les violets avec envie. Il me reste à découvrir l'artisan pastelier, marque pour laquelle je dois confesser une totale virginité !

Et il y a des Jérôme ici qui seront responsables du fait que je dois acheter au moins 3 encres MB dont la Toffee Brown (je n'arrive pas à utiliser les marrons mais celui la est très foncé). Le carnet voyageur vient de me quitter et ces encres manquantes m'ont ravi !
Allen

OMAS Fellowship
Image

www.motuum.com

Avatar du membre
Plum73
Ex Animateur SDD
Ex Animateur SDD
Messages : 7152
Enregistré le : 16 nov. 2013 07:32
Localisation : Savoie
Contact :

Re: Encres : ombrage, glisse, … encrassement ?

Message par Plum73 » 09 oct. 2018 08:27

jddegap a écrit :
Plum73 a écrit :...
Je n'ai constaté aucune différence, c'est toujours aussi pénible à réaliser, quelle que soit l'encre....
Hobiecat a écrit :... j'utilise essentiellement des Pilot ou Iroshizuku, qui ont la réputation d'être bien lubrifiées, et aucune ne me pose de problème de rinçage.
:D
Comme quoi il y a beaucoup de subjectivité dans tout ça. ;)
Ce n'est pas l'encre qui pose problème pour le rinçage mais plutôt le système de remplissage du stylo-plume et son association feed-plume.
Je n'ai pas réellement noté de différence entre les encres et les couleurs.
Plum73 des Alpes.
https://inksnibs.com/
Twitter: @Plum735
Les désirés: Pelikan 100 lizard, 110, 111 et 112, Toledo, 800, 1000 - MB Solitaire, Heritage 1912, 149 et 146 - Oldwin - Namiki Yukari Royale - Namiki Yukari Chinkin - Nakaya Cigar - Waterman's 54 et pleins d'autres.
Image
"L'essentiel est sans cesse menacé par l'Insignifiant" - R. Char

Avatar du membre
jddegap
Prussian blue
Prussian blue
Messages : 722
Enregistré le : 22 déc. 2017 17:57
Localisation : Hautes-Alpes
Contact :

Re: Encres : ombrage, glisse, … encrassement ?

Message par jddegap » 09 oct. 2018 09:59

allen a écrit :... qui seront responsables du fait que je dois acheter au moins 3 encres MB dont la Toffee Brown (je n'arrive pas à utiliser les marrons mais celui la est très foncé). Le carnet voyageur vient de me quitter et ces encres manquantes m'ont ravi !
Oui, ces échanges à bâton rompu ont souvent ce genre de conséquence ici :!: :D
Pour ma part, suite aux nouvelles informations que je retire de cette discussion, je suis en train de commander des échantillons, dont Sailor Jentle Ink Yamadori (c'est un bleu vert qui m'intrigue).
allen a écrit :Si on en croit les revues sur FPN sailor serait le top de la lubrification. Pour autant les encres japonais tendent à être super pigmentées et après quelques déboires sur des vintages et memes sur de la laque (!) je les ai exclus de la rotation sur beaucoup de stylos
...
A propos de cette marque Sailor, à laquelle je ne m'étais pas encore intéressé, des recherches sur le web me font penser que la série Jentle Ink, non pigmentaire, a été revue et englobe maintenant, avec ses flacons de 50 ml, une bonne partie de la série Shikiori initialement limitée. Il me semble que Sailor fait nettement le distingo, sur ses packaging, avec les nombreuses encres pigmentaires (Storia) proposées par ailleurs.

Plum73 a écrit :...
Ce n'est pas l'encre qui pose problème pour le rinçage mais plutôt le système de remplissage du stylo-plume et son association feed-plume.
Je n'ai pas réellement noté de différence entre les encres et les couleurs.
Ah ? Entendu Plum73, j'avais mal saisi.
Effectivement, c'est galère ces nettoyages !
Je maintiens mon propos (comme je le dis, c'est peut-être totalement subjectif) mais j'ai eu l'impression d'avoir encore plus de difficulté à nettoyer les encres qui, de mon avis, présentent la meilleure glisse.
En tous cas, j'ai décidé de moins souvent remplacer l'encre dans mes meilleurs stylos car je m'inquiète du nombre de cycles dévissage/vissage que cela impose au piston, autrement plus conséquent que ceux simplement destinés à réellement remplir le réservoir d'encre.
Jérôme
jddegap, Jérôme D. de Gap dans les Hautes-Alpes quoi, anciennement connu sous le nom de Jérôme D. ... ;)

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités