Géopolitique et stylos-plume indiens

Les encres pour stylos-plume.
Répondre
Avatar du membre
jddegap
Baystate Blue
Baystate Blue
Messages : 2676
Enregistré le : 22 déc. 2017 17:57
Localisation : Hautes-Alpes
Contact :

Géopolitique et stylos-plume indiens

Message par jddegap » 17 oct. 2020 15:02

Microsoft me connaît bien, puisqu'il m'a proposé, dans Edge, un lien vers cet article publié hier sur moneycontrol.com, un site indien en anglais :
https://www.moneycontrol.com/news/india ... 2191.html
Je vous en donne ci-après la traduction automatique.
Nota 1 : Il doit y avoir une référence à cette scène de ce film, Krantiveer.
Image
Nota 2 : la conclusion de l'article fait sourire.


Les relations tendues entre l'Inde et la Chine ont poussé les clients à choisir des stylos indiens.

La description concise par Nana Patekar d’un journaliste, interprétée par Dimple Kapadia, dans le film Krantiveer de 1994 a encore une valeur de rappel.

Kalamwaali Bai aurait aujourd'hui des options kamaalwaale ( interjection en hindi qui semble vouloir signifier quelque chose comme fantastique ( nt  jddegap ) ) pour un instrument d'écriture classique, étant donné le nombre de fabricants indiens fabriquant des stylos à plume à couper le souffle à partir de matériaux tels que le bambou et la résine Edelharz, et avec des noms de modèles évocateurs tels que Black Cracked Ice et Koi Fish.  Mais étant donné l'impact économique du COVID-19, elle pourrait choisir une offre de milieu de gamme plutôt qu'une offre premium.  Les revendeurs et les fabricants affirment que la demande de stylos à plume coûteux (Rs 5000 et plus) a diminué, mais les ventes d'entrée de gamme et de milieu de gamme sont fortes.
«Le nombre de stylos vendus a augmenté, tandis que les valeurs moyennes des commandes ont diminué», déclare Aditya Bhansali, qui dirige thepenworld.com, une boutique de stylos en ligne.  «La vente du nombre de stylos dans la tranche de 5000 Rs ci-dessus a considérablement diminué.  Alors que beaucoup de nouveaux clients sont venus pour la gamme Rs 1000-2000. »

Les relations tendues entre l'Inde et la Chine ont poussé les clients à choisir des stylos indiens.

«Beaucoup de gens nous demandent si un stylo est fabriqué en Inde ou en Chine, en raison des événements récents», dit Bhansali.  «Pour de nombreux détaillants, si un stylo était importé, c'était un argument de vente.  Cela tourne un peu la tête. "

Bhansali, 26 ans, est un ingénieur en mécanique basé à Chennai.  Il est aussi passionné par les véhicules électriques que par les stylos-plumes.  La génération de Bhansali fait tout sur un téléphone ou un clavier.  Il est rare qu’ils utilisent un stylo, encore moins un stylo-plume.  Mais Bhansali est devenu un converti après qu'un enseignant, fatigué de sa mauvaise écriture à l'école, lui ait dit d'utiliser un stylo-plume.  Maintenant, c'est aussi devenu son métier.  En dehors de thepenworld.com, il possède une marque de papeterie haut de gamme appelée Endless Works.

«Le stylo-plume a amélioré mon écriture», dit Bhansali.  «Et même si je ne l’utiliserais pas pour l’enregistrement des propriétés, je l’utilise pour tout le reste.  Vous ne pouvez pas revenir à un stylo à bille une fois que vous avez commencé à utiliser un stylo-plume. "

De nombreuses années loin de Bhansali sont les stylos Ratnam basés à Andhra, créés en 1932 et considérés comme le premier stylo plume Swadeshi en Inde.  Ils sont les pionniers de l'art et leurs stylos ont été utilisés par MK Gandhi, Jawaharlal Nehru et de nombreux autres dirigeants indiens.  Lorsque la chancelière allemande Angela Merkel s'est rendue en Inde l'année dernière, le Premier ministre Modi lui a offert un stylo Ratnam.

Plusieurs fabricants de stylos indiens utilisent des composants importés, tels que les plumes.  Mais Ratnam est entièrement indien.  Fait intéressant, une plume allemande coûte généralement près de 800 roupies de plus qu'une plume indienne, selon Vishal Singhi, un banquier de Kotak Mahindra qui est le cerveau derrière le India Pen Show et un collectionneur de stylos.

Lorsque moneycontrol.com appelle Ratnam Pens à Rajahmundry, Andhra Pradesh, une personne qui s'identifie comme Siva K répond au téléphone.  En hindi cassé, il dit: «Kam hua hai, lekin chal raha hai».  (Les affaires ont diminué, mais elles continuent.)

Il n’a pas de chiffres exacts.  «Parfois, nous fabriquons 20 stylos par jour, parfois dix.  Les gens nous contactent et viennent ensuite prendre leur commande », dit Siva K.

Pour Ranga Pens, une marque de 50 ans basée à Thiruvallur, axée sur l'exportation, le changement le plus important dû à Covid a été la perturbation de la chaîne d'approvisionnement.  Au cours des premières semaines de verrouillage, les vols étaient bloqués, tandis que les coursiers et les services postaux étaient compromis ou priorisaient les éléments essentiels.

«Quatre-vingt-quinze pour cent de nos stylos sont exportés.  La logistique a donc été un problème pendant un certain temps », déclare le député Kandan, le fils du fondateur de Ranga Pens, MS Pandurangan.  «Les clients s'inquiétaient également de la sécurité de l'ouverture des colis.  Mais nos volumes sont élevés et nous n’avons pas de coûts de main-d’œuvre.  Mon père et moi fabriquons des stylos avec quelques assistants.  Nous n'avons donc jamais touché le fond.  Et maintenant, c'est l'occasion pour nous d'augmenter nos ventes intérieures, alors même que les exportations reprennent. "

La plupart des initiés de l'industrie respectent les marques plus anciennes pour leur histoire et leur contribution au domaine.  Mais la perception est qu'ils doivent mettre à jour leurs méthodes.  Plus important encore, ils doivent être au top de leur vente en ligne.  Après tout, de nombreux clients et revendeurs intéressés par les stylos plumes indiens sont à l'étranger.  En outre, les magasins de papeterie facturent une commission importante pour stocker le produit.

«En règle générale, les magasins s'attendent à une marge de 30 à 40%.  C’est beaucoup », déclare Singhi, dont l’oncle Arun Singhi est le fondateur de Lotus Pens.

D'après les chiffres mentionnés par Singhi, la fabrication de stylos de qualité semble être une entreprise avec des bénéfices bruts élevés mais des acheteurs de niche.

«Une marge brute de 100% sur les stylos produits en série est assez courante.  La production de masse dans ce contexte est lorsque plusieurs unités sont constituées d'un seul modèle.  Et les marges sont encore plus élevées pour les stylos plus premium ou personnalisés », dit Singhi.

En termes de volume, dit-il, «les stylos Vazir, par exemple, chacun coûtant 2 500 roupies, se sont vendus 400 pièces au cours des quatre mois de la pandémie.  Cent stylos en un mois est un bon nombre.  Bien entendu, la rentabilité de ces entreprises diffère en fonction des canaux de distribution, des frais de personnel et des frais généraux et des frais de marketing. »

Quant aux stylos de luxe, même cinq commandes par mois sont en bonne santé, dit Singhi.  «Il y a eu une forte augmentation des commandes de stylos haut de gamme.  Constellation88 a reçu 20 commandes sur quatre mois pour ses stylos peints à la main, qui se situent dans la fourchette de prix de 20 000 à 50 000 Rs.  C'est un bon chiffre pour ce segment », dit-il.

Il y a quelques semaines, la professeure Hetty Roessingh de l'Université de Calgary, qui enseigne le vocabulaire aux étudiants et surveille leur cognition et leur motricité, a rédigé un essai sur les avantages de prendre des notes à la main.  Un stylo plume de fabrication indienne rendrait la tâche agréable.

Première publication le 16 octobre 2020
Jérôme

Avatar du membre
senzen
Prussian blue
Prussian blue
Messages : 673
Enregistré le : 06 janv. 2017 22:47

Re: Géopolitique et stylos-plume indiens

Message par senzen » 17 oct. 2020 21:10

Merci, c'est intéressant, ça donne une idée générale du sentiment des gens en Inde vis à vis de la Chine, je ne savais pas que c'était tellement négatif. En ce qui concerne les stylos Indiens le seul modèle qui m'a semblé intéressant du point de vue esthétique est le Asa Nauka en bleu transparent, mais ce n'est pas facile d'acheter, et il y a toujours eu d'autres options intéressantes a ce prix.

Image
(Via Sagarb sur FPN.)

Avatar du membre
Hobiecat
Modérateur I.B.
Modérateur I.B.
Messages : 14639
Enregistré le : 18 mai 2011 10:23
Localisation : Le Havre

Re: Géopolitique et stylos-plume indiens

Message par Hobiecat » 17 oct. 2020 21:20

Merci, l'article est aussi sur les différentes marques indiennes dont on a peu d'infos.
Dans la vie, il faut savoir être souple !
Image
Orange = modération, Noir = sans modération.
En cas de désaccord avec la modération, veuillez avoir l'obligeance de contacter Leibniz ou PDZ.

Avatar du membre
silverado
Shin-ryoku
Shin-ryoku
Messages : 8100
Enregistré le : 05 févr. 2010 18:41
Localisation : Perpignan
Contact :

Re: Géopolitique et stylos-plume indiens

Message par silverado » 18 oct. 2020 07:17

Merci Jérôme : un article très intéressant. Je retiens cette marque (Ratnam)* Indienne :cowbow: dont un stylo a été offert à Angela Merkel :)


* ne pas demander rat name...
"Dieu a fait des hommes forts et
Dieu a fait des hommes faibles.
Je les ai rendus égaux"
Samuel Colt

Avatar du membre
Linaele
Midnight Blue
Midnight Blue
Messages : 238
Enregistré le : 03 mars 2020 10:34
Localisation : Bas-Rhin

Re: Géopolitique et stylos-plume indiens

Message par Linaele » 19 oct. 2020 19:00

Quel dommage que ce contexte politique soit venu enrayer la production indienne. Je pense que ce pays aurait un réel potentiel qu'il a du reste su exploiter par le passé. Le marché du stylo indien à connu de nombreuses enseignes installées de longue date, allant du petit fabricant aux grandes entreprises. Toutes les restrictions auxquelles ce pays fait désormais l'objet ont apporté un sérieux coup à l'économie locale.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités