Rotring 600, Newton un essai comparatif

Essais et revues des stylos-plume.
Répondre
Avatar du membre
Nyel
Midnight Blue
Midnight Blue
Messages : 429
Enregistré le : 08 mars 2010 19:29
Localisation : Bordeaux

Rotring 600, Newton un essai comparatif

Message par Nyel » 16 nov. 2012 11:54

Aujourd'hui je vais vous parler de deux stylos presque identiques. Quasiment semblables, aussi similaires que le sont le tricératops et son demi-frère jumeau le rhinocéros, que seul l’œil exercé d'un spécialiste peut les distinguer...

Nous allons donc passer en revue dans cet article les subtiles différences entre ces deux outils étonnants : le Rotring 600 et le Rotring Newton...

Heureusement, pour les différencier plus facilement ici, nous avons la chance d'avoir deux modèles de couleur distinctes. Le Rotring 600, pour commencer, est présenté ici dans sa livrée métal nu. Il existe aussi en noir mat et en « lave » (?). Le Rotring Newton, par opposition, est visible en noir, mais il existe en diverses couleurs. Sans cette petite différence, nous aurions eu autant de mal à les distinguer que deux terribles canidés que sont le loup de Sibérie et son alter ego le teckel à poil ras.

Pour le reste, nous avons donc deux stylos plume, plume acier, corps métallique, section hexagonale, capuchon clipsé, alimentation par cartouches internationales. E-qui-va-lents vous disais-je !

Vue de face :
Image

Et vue de profil :
Image

Alors quels autres différences ? Procédons sérieusement, par étape.

La plume d'abord. Celle du 600 est parfaitement lisse, hormis la taille, B ici, indiquée sur la tranche. Celle du Newton possède une gravure asymétrique, et c'est une taille M. Pour l'anecdote, la plume du 600 est d'une très grande douceur dans le sens normal. Sur l'envers elle écrivait très fin, mais en accrochant horriblement le papier. J'ai donc tenté un adoucissement au micromesh sur l'envers... Que ce machin est puissant ! En deux passage de grain fin, la plume était déjà adoucie. Un passage supplémentaire au grain moyen, elle n'écrivait plus qu'à la verticale... deux passages supplémentaires et c'était réglé. Elle écrit maintenant parfaitement des deux côtés ! La plume du Newton fait la même chose. Pour l'anecdote ici,c'est la première plume que j'ai utilisée lors de mon retour aux stylos plumes...

Les plumes :
Image

Elles écrivent très bien :
Image

Le corps et le capuchon : Manier le Rotring 600 donne l'impression d'être aux commandes d'un tank. Lourd, tout en métal anguleux, blindé, utilitaire, efficace... . Pour rester dans la famille des véhicules, le Newton me fait plutôt penser à un avion. Plus léger, plus subtil, métallique également, mais plus en rondeur, et plus fragile aussi. Pas vraiment un Concorde, plutôt un ATR, efficace et utilitaire...

Image

Quelques mots encore sur le capuchon et son accroche sur le stylo. Ces stylos à section hexagonale seraient disgracieux si le corps et le capuchons se montaient alignés n'importe comment. Rotring a donc intégré un système de détrompage pour éviter cela. Le 600 comporte des ergots à la base de la section qui imposent de parfaitement aligner les faces du capuchon et du corps pour pouvoir se clipser, en exerçant un effort significatif. Une fois clipsé, plus rien ne bouge et on pourrait se suspendre sans inquiétude, si ce n'est sans risque, à l'assemblage. Pour le Newton, il y a aussi un truc : la découpe du capuchon et du corps est oblique, le capuchon se clipse en alignant ces biseaux. De fait les faces du corps et du stylo fermé sont toujours alignées. De plus, une légère rotation du capuchon permet de le déclipser sans effort. Presque trop facilement d'ailleurs, il est fortement déconseillé d'accrocher le stylo dans un sac par le capuchon, au risque de voir la plume partir visiter le fond du sac (ou de la poche, ou de la chemise etc...).

Autre fonctionnalité propre aux premiers membres de la famille des 600 : une bague rotative sur le capuchon permet d'afficher la taille de la plume. On pourrait discuter de l'intérêt sur un stylo pour lequel la taille de la plume change assez peu souvent, Rotring a donc simplifié le système sur la suite de la série... En revanche pour les porte-mines de la série 600, je trouve ça très utile car on peut y afficher la dureté de la mine...

Il faut maintenant démonter les stylos pour voir l'intérieur.

Image

Le 600 se démonte comme n'importe quel stylo, avec un solide pas de vis sur la section métallique. Il fait apparaître un logement pour cartouches internationales. Il semble qu'il y ait un débat sur le type de convertisseur compatible (Waterman, Rotring, international...) Pour ce cheval de trait utilitaire jusqu'au bout de l'agrafe, je ne me suis pas posé de questions et suis retourné aux bonnes vieilles cartouches Waterman bleu noir... (ou mystère, comme il faut dire maintenant?).

Pour le Newton il y a un encore un truc. Toujours une histoire de biseaux et d'obliques : le problème vient du fait que le corps est en appui oblique sur la section Voyez les photos : impossible à dévisser de manière classique. La solution est apportée par un système d'accroche par vis interne au corps. Il faut tourner la partie arrière du stylo, là où on voit les petites cannelures, pour dévisser le corps interne du stylo. Plutôt ingénieux, mais il faut connaître le système... L'alimentation se fait par cartouches ici aussi.


A l'utilisation, ces deux engins sont particulièrement efficaces. Comme déjà évoqué, ce sont des outils de travail, pas forcément luxueux, mais très techniques (voir la qualité des ajustements du 600, la complexité du système du Newton). On doit oublier l'envie de pleins et de déliés avec ces plumes aussi rigides qu'un barreau d'acier, mais leur douceur et leur fiabilité les rendent néanmoins particulièrement agréables à utiliser. Sans surprise, ce sont des stylos plutôt lourds. Sur d'autres stylos, il m'arrive de poster les capuchons, mais ici c'est juste hors de question. C'est techniquement possible, mais le poids rajouté à l'arrière déséquilibre complètement le stylo. Question durabilité, là aussi c'est du solide. Le Rotring 600 a sans doute bien vécu et en porte les traces, mais on le sait fait pour cela. Le seul point un peu faible semble être le joint torique à l'arrière du stylo qui a craquelé. Comme il ne sert à rien d'autre qu'à maintenir le capuchon posté, ce que je ne fais pas, cela n'a pas vraiment d'importance. Le Rotring Newton a aussi bien servi, mais son habillage est plus fragile. Le revêtement en peinture laquée est plus sensible aux chocs, et laisse apparaître le laiton en dessous à un endroit. Quant à l'anneau rouge, la peinture a tendance à s'écailler... un peu dommage, mais cosmétique uniquement.

Image
Image

Professionnellement, il m'arrive dans certaines réunions de terrain, entourés de blocs notes, de bics et de porte mines, à me sentir un peu déplacé en sortant même un « simple » Pilot 912 noir brillant. Disons, comme si j'avais une belle Lexus au milieu d'engins de chantier. Si le Newton passe déjà plus inaperçu, avec le Rotring 600 plus aucun état d’âme : c'est moi qui ai le plus gros camion...

Voilà, nous avons fait le tour de ces stylos finalement bien sympathiques. Si on voit bien le lien de parenté entre les deux, ils ne sont finalement pas si faciles à confondre. Il semblerait qu'une partie de cette confusion vienne en fait de la stratégie marketing de Rotring qui aurait partagé le nom de Newton entre la fin de la série 600 et le début de la série redesignée Newton en tant que telle. Du coup on trouve un peu de tout sur internet, entre les Rotring 600, 600 Newton, 600 new design, Newton old design... il faut bien regarder les photos...

Et pour faire complètement le tour de la question, nous pourrions également ouvrir le débat sur un stylo complètement différent, à savoir le Parker Facet, mais c'est une autre histoire...

lyrane
ex animateur SDD
ex animateur     SDD
Messages : 2184
Enregistré le : 22 janv. 2012 16:26
Localisation : AUDENGE

Re: Rotring 600, Newton un essai comparatif

Message par lyrane » 16 nov. 2012 12:05

Dans ma jeunesse j ai eu modèle métal... Lourd mais je l'aimais bien

Thomaparis
Prussian blue
Prussian blue
Messages : 1174
Enregistré le : 30 oct. 2010 22:52
Localisation : Paris

Re: Rotring 600, Newton un essai comparatif

Message par Thomaparis » 16 nov. 2012 18:23

Très belle revue !
Merci de nous avoir fait partager ton expérience de stylos dont je n'avais croisé que des photos, et dont j'aime bien l'esthétique industrielle (c'est surtout le cas du 600).

Avatar du membre
Mael
Baystate Blue
Baystate Blue
Messages : 2537
Enregistré le : 04 sept. 2010 13:09
Localisation : Herblay, Val d'Oise, France
Contact :

Re: Rotring 600, Newton un essai comparatif

Message par Mael » 16 nov. 2012 18:38

J'ai toujours aimé les Rotring, depuis le lycée où je dessinais avec les stylos à pointe tubulaire.
Mais ceux-ci sont un peu mastoc tout de même pour moi.
Dommage que la marque ait arrêté les stylos depuis quelle a été reprise par Parker.

C'est le Chevalier, en-dessous ?
Mael (sans tréma).

http://www.lionvert.fr

Avatar du membre
Nyel
Midnight Blue
Midnight Blue
Messages : 429
Enregistré le : 08 mars 2010 19:29
Localisation : Bordeaux

Re: Rotring 600, Newton un essai comparatif

Message par Nyel » 16 nov. 2012 19:19

C'est le Chevalier en personne !
Peut-être même dans une version contemporaine du Rotring 600...

Et au fait, merci a Dboulonnais pour le 600, ça faisait un moment que j'avais envie d'en trouver un...

ville900
Prussian blue
Prussian blue
Messages : 1148
Enregistré le : 13 déc. 2010 07:31

Re: Rotring 600, Newton un essai comparatif

Message par ville900 » 16 nov. 2012 20:06

Merci pour cette revue très intéressante... Où l'on découvre beaucoup de choses. Cela fait quelques années aussi que je n'avais pas entendu parler du Chevalier !

Je n'ai jamais écrit avec un Rotring et j'avoue que la dureté de la plume que tu décris ne me tente qu'à moitié. Mais c'est un objet remarquable cependant et bien pensé. Rien que cela, et la façon dont tu les présentes, donne envie d'essayer. Au moins pour voir.

Mais bon... Si Rotring ne fabrique plus de stylos plumes, c'est donc une marque stylographique en voie d'extinction. Que fabriquent-ils donc encore alors ? Des instruments de dessin technique ?

Avatar du membre
Mael
Baystate Blue
Baystate Blue
Messages : 2537
Enregistré le : 04 sept. 2010 13:09
Localisation : Herblay, Val d'Oise, France
Contact :

Re: Rotring 600, Newton un essai comparatif

Message par Mael » 16 nov. 2012 20:13

Exactement.
De dessin et de calligraphie.

Moi j'aimais bien ces stylos à la bague rouge, que je trouvais très classe.
Mael (sans tréma).

http://www.lionvert.fr

roland
Asa Gao
Asa Gao
Messages : 147
Enregistré le : 01 mars 2011 22:05

Re: Rotring 600, Newton un essai comparatif

Message par roland » 18 nov. 2012 17:16

j'ai moi aussi un bon souvenir du Rotring 600 - le mien, le même que celui ici présenté, était à l'origine équipé d'une plume M que j'ai ensuite changée pour une B. Ces plumes, je trouve, taillent "très petit" - c'est peut-être, c'est sans doute la contrepartie de leur rigidité: la M me semble plutôt être une F et la B une M.
Il existait un convertor rotring - pas exactement le même que le Waterman même si celui-ci passe mais avec un peu de jeu - et même des flacons d'encre Rotring - je me souviens d'un beau bleu, tirant vers le bleu nuit.
Dans la collection des 600, j'ai aussi le multifonctions (2 couleurs et criterium) et un porte-mines (extrèmement fin, 0,3 mm).
Les 600 existaient aussi en plume or d'ailleurs...

Je dispose d'un Newton que je n'ai jamais testé - je trouve, surtout comparé au 600, qu'il fait un peu "camelote"; en revanche j'aime bien, dans les derniers rotring, le modèle Initial

Avatar du membre
silverado
Shin-ryoku
Shin-ryoku
Messages : 5125
Enregistré le : 05 févr. 2010 18:41
Localisation : Perpignan
Contact :

Re: Rotring 600, Newton un essai comparatif

Message par silverado » 18 nov. 2012 18:44

Merci pour cette revue, que j'ai pris plaisir à parcourir :) Je me souviens du 600 - pas du Newton - mais je ne crois pas l'avoir possédé. Par contre, il me reste quelque part un flacon d'encre (à stylo...) Rotring "Brillant"
(je viens de m'apercevoir qu'il ne lui reste qu'un fond pâteux - ressemblant au "braie" cher à Yan !)
"bienheureux soient les fêlés, car ils laissent passer la lumière"
Michel Audiard

remalise
Midnight Blue
Midnight Blue
Messages : 280
Enregistré le : 15 janv. 2012 20:33
Localisation : Avignon

Re: Rotring 600, Newton un essai comparatif

Message par remalise » 28 nov. 2012 22:47

Nyel a écrit :C'est le Chevalier en personne !
Peut-être même dans une version contemporaine du Rotring 600...

Et au fait, merci a Dboulonnais pour le 600, ça faisait un moment que j'avais envie d'en trouver un...

C'est donc toi qui a été plus rapide que moi pour l'achat du Rotring :evil: :evil: , je tâcherai d'être plus rapide la prochaine fois.
"Le Chevalier" reste la référence de ceux qui ont fait les études de dessin industriel, mécanique etc, etc.
Le mien ne m'a pas quitté depuis le fin de mes études et le sert au quotidien.

NB : si quelqu'un veut se débarrasser de son Rotring 600, je suis preneur, MP.
« Un optimiste est quelqu'un qui commence à faire ses mots croisés au stylo à bille. »

Avatar du membre
georges zaslavsky
ex animateur SDD
ex animateur   SDD
Messages : 3645
Enregistré le : 28 août 2011 20:10

Re: Rotring 600, Newton un essai comparatif

Message par georges zaslavsky » 28 nov. 2012 23:01

Mon père utilisait des stylos à encre de chine rotring fait pour le dessin industriel et tracer des plans ou des coupes, il adorait leur fiabilité. Ces plumes sont bien des illustrations de la qualité allemande alliée au design bauhaus, purement fonctionnel et minimaliste. Merci pour cette revue qui fait redécouvrir une marque renommée pour ces stylos dédiés aux ingénieurs.

Avatar du membre
Nyel
Midnight Blue
Midnight Blue
Messages : 429
Enregistré le : 08 mars 2010 19:29
Localisation : Bordeaux

Re: Rotring 600, Newton un essai comparatif

Message par Nyel » 29 nov. 2012 22:14

remalise a écrit : C'est donc toi qui a été plus rapide que moi pour l'achat du Rotring :evil: :evil: , je tâcherai d'être plus rapide la prochaine fois.
Je suis désolé pour toi. Pour une fois que je passais par la section vente... ;)

Ceci dit... après coup j'ai vu qu'il avait déjà fait l'objet d'une annonce sur le forum (lien) en juillet, qui n'avait pas trouvé preneur...

Bonne chance pour ta recherche...

remalise
Midnight Blue
Midnight Blue
Messages : 280
Enregistré le : 15 janv. 2012 20:33
Localisation : Avignon

Re: Rotring 600, Newton un essai comparatif

Message par remalise » 23 déc. 2012 19:15

Tu y es passé un peu trop tôt, en tous les cas j'espère que tu es comblé !!!!! moi je cherche toujours.
« Un optimiste est quelqu'un qui commence à faire ses mots croisés au stylo à bille. »

Ben600
Bleu Mers du Sud
Bleu Mers du Sud
Messages : 1
Enregistré le : 01 nov. 2017 19:47
Localisation : Cherbourg

Re: Rotring 600, Newton un essai comparatif

Message par Ben600 » 01 nov. 2017 20:02

roland a écrit :j'ai moi aussi un bon souvenir du Rotring 600 - le mien, le même que celui ici présenté, était à l'origine équipé d'une plume M que j'ai ensuite changée pour une B. Ces plumes, je trouve, taillent "très petit" - c'est peut-être, c'est sans doute la contrepartie de leur rigidité: la M me semble plutôt être une F et la B une M.
Il existait un convertor rotring - pas exactement le même que le Waterman même si celui-ci passe mais avec un peu de jeu - et même des flacons d'encre Rotring - je me souviens d'un beau bleu, tirant vers le bleu nuit.
Dans la collection des 600, j'ai aussi le multifonctions (2 couleurs et criterium) et un porte-mines (extrèmement fin, 0,3 mm).
Les 600 existaient aussi en plume or d'ailleurs...

Je dispose d'un Newton que je n'ai jamais testé - je trouve, surtout comparé au 600, qu'il fait un peu "camelote"; en revanche j'aime bien, dans les derniers rotring, le modèle Initial

Bonjour,
je possède également un Rotring 600 avec une plume M.
Quelqu'un peut-il me dire comment la démonter (pour en installer une de taille B) ?
Je n'ose pas forcer.
Je l'ai déjà fait de nombreuses fois sur mes Art Pens (ne serait-ce que pour les nettoyer en profondeur).
Mais la valeur du 600 n'ayant pas de commune mesure avec celle du Art Pen, je suis plus que frileux à l'idée de tirer dessus...

Merci d'avances aux bonnes volontés...

Nickko
Baystate Blue
Baystate Blue
Messages : 1742
Enregistré le : 01 août 2016 19:37
Localisation : Bruxelles
Contact :

Re: Rotring 600, Newton un essai comparatif

Message par Nickko » 01 nov. 2017 23:23

très intéressant, ca me rappelle le lycée.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 12 invités